Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Présidentielles 2022 : duel Macron Le Pen : le bal des vampires ??? (*)

Présidentielles 2022 : duel Macron Le Pen : le bal des vampires ??? (*)

téléchargement( Article de VISA )
La machine médiatique s’emballe ! Les sondeurs prévoient déjà un second tour Macron-Le Pen pour 2022 et un résultat, au premier tour, dans un mouchoir de poche… Logiquement, la presse fait ses commentaires et ses pronostics. Certains politiques rentrent dans ce petit jeu et le plus scandaleux est l’attitude des Macronistes qui nous font le coup des outragés face à ceux qui, à gauche, ont l’outrecuidance de ne pas s’accrocher dès aujourd’hui au char Macron qui serait seul capable, selon eux, de battre Marine Le Pen. Tout le monde a bien compris que, pour Macron, sa meilleure ennemie c’est la cheffe du RN. Le problème c’est que l’inverse est tout aussi vrai.

VISA n’a jamais fui ses responsabilités quand il faut dénoncer et stopper les prétentions des fascistes, mais pour autant nous ne résignons pas à attendre passivement ce duel délétère. Il reste encore un an pour faire échec aux espoirs des deux protagonistes.

L’extrême droite, un poison mortel qui se répand

Dans de nombreux pays d’Europe et du monde, le poids politique de l’extrême droite et de ses idées se fait plus grandissant.

Cela se matérialise d’abord en France par les scores électoraux élevés du Rassemblement National. Le RN, prétendant défendre les catégories populaires, se présente comme une alternative politique et sociale au macronisme. Marine Le Pen s’affuble de plus en plus du costume de la respectabilité et de la responsabilité, expliquant qu’il faudra rembourser la dette, et qu’il faut maintenant « réfléchir dans le cadre d’un esprit européen ». Il n’est pas loin le moment où elle quittera, en apparence, la présidence du RN pour pouvoir soi-disant représenter tous les français.

Mais ne soyons pas dupes de cette mascarade ; ce que propose ce parti à l’ADN fasciste c’est une politique antisociale et xénophobe, cachée sous l’expression « préférence nationale » qui signifie en réalité une priorité raciale.

Pour le RN les descendant.e. s d’immigré.e.s non-européen.ne.s seront toujours considéré.e.s comme des « Français.e.s de papiers ». Ce racisme, intrinsèque au RN, s’exprime entre autres par son intention de fermer les frontières et d’instaurer une chasse systématique aux réfugié.e.s.

La politique déjà mise en place dans les « Mairies Brunes » tenues par le RN et l’extrême droite, préfigure ce qui surviendrait si le RN accédait au pouvoir central : la mise en œuvre générale de cette politique ainsi que des atteintes sans précédent aux libertés, la destruction pure et simple du syndicalisme tel que nous le connaissons, et une chasse aux pauvres, matinée d’obsession sécuritaire.

Si le RN en constitue le « vaisseau amiral », la flotte de l’extrême droite est diverse, large et intervient à plusieurs niveaux :

Tout d’abord par la multiplication des actions violentes des mouvements d’extrême-droite radicaux : identitaires, intégristes, sexistes, anti-LGTBQI, antisémites et islamophobes.

Par des attaques de plus en plus fréquentes contre les locaux et des militant.es syndicaux, politiques, associatifs, harcèlement permanent par la facho-sphère des militant.es des quartiers populaires et des figures publiques issues de l’immigration.

Également par une offensive des idéologues de l’extrême droite qui ont table ouverte dans certains médias au sein desquels Zemmour et ses acolytes expriment leur venin raciste et islamophobe Zemmour va même pousser l’ignominie jusqu’à réhabiliter Pétain.

Par un début de recomposition politique au sein de la droite qui consiste à faire sauter les dernières digues entre la droite et l’extrême droite. La mouvance politique des Ménard, Marion Maréchal et consort étant à la manœuvre.

Par le développement de la propagande conspirationniste et antisémite sur les réseaux sociaux. La crise de la Covid 19 a entraîné l’atomisation de chacun, favorisant un confusionnisme dévastateur.

Le tapis rouge du Macronisme et de l’ultra-libéralisme

Les politiques ultra libérales mises en place depuis 40 ans et leurs conséquences : le chômage de masse, la paupérisation, la dévastation des services publiques, et la remise en cause des droits syndicaux, sont le terreau sur lequel s’est développé l’extrême droite. Parallèlement à cela, le manque de perspectives politiques participe de la désespérance grandissante de la population et la tentation de se tourner vers le pire.

Ne pouvant se passer de l’appareil répressif de l’Etat contre les mouvements sociaux et antiracistes qui se mobilisent contre sa politique, le gouvernement cautionne, justifie et même parfois suscite les pires dérives de la police, qui est, en partie, déjà gangrénée par l’idéologie raciste et fasciste.

Face aux luttes et mobilisations qui se développent contre l’ultra-libéralisme le gouvernement Macron répond par la répression et la mise en place d’un arsenal juridique autoritaire et liberticide. Cela va de pair avec la stigmatisation des français issu.e.s de l’immigration post coloniale et (ou) de confession musulmane ou non à travers la récente Loi contre le séparatisme.

Macron et la République en Marche n’ont aucune légitimité pour lutter contre l’extrême droite !

Certains ministres macronistes donnent ouvertement des gages à l’extrême droite en évoquant « l’ensauvagement » d’une partie de la société, en stigmatisant un pseudo « islamo-gauchisme » notamment à l’Université et en trouvant Marine Le Pen trop molle…

Pour une riposte unitaire contre la politique de Macron …

Les mobilisations contre la politique antisociale et sécuritaire du gouvernement sont encore trop faibles et éparpillées ; mais une volonté unitaire s’exprime dans de multiples appels à l’action. La gestion catastrophique de la pandémie, des masques aux vaccins, aggrave la situation de la population et rend encore plus urgente la nécessité d’un vaste mouvement social, et ce, sans attendre l’échéance électorale de 2022.

… et contre le danger fasciste !

De la même façon, il n’est pas question d’attendre les bras croisés 2022 pour se mobiliser contre le danger Le Pen ! c’est dès maintenant qu’il faut s’organiser dans l’unité la plus large. Collectifs, associations, syndicats, organisations politiques et partis progressistes, doivent s’inscrire de façon unitaire dans un front large et commun, contre la montée de l’extrême droite et de la droite extrême. C’est ce qui est initié par exemple sur Toulouse en prévision des élections régionales et départementales de Juin, c’est aussi dans le même sens que se met en place une campagne unitaire sur Perpignan en prévision de la tenue dans cette ville du congrès national du RN début Juillet. Voilà des exemples à suivre et à multiplier. La mobilisation face au congrès Lepéniste devra se développer sur l’ensemble du territoire si nous voulons être à la hauteur des enjeux.

Il y a donc beaucoup à faire dans tout le pays pour faire mentir les sondages et éviter ainsi un duel mortifère au second tour de la Présidentielle.

(*) Vampire : créature surnaturelle qui se nourrit de l’énergie des vivants. On peut les détruire par différents moyens mais ils finissent toujours par réapparaitre. Il existe plusieurs types de vampires qu’il ne faut pas confondre :

Le vampire buveur de sang se nourrit en buvant le sang de sa victime jusqu’à la vider complètement. Dans quelques rares cas il converti sa victime en vampire mais c’est beaucoup moins courant qu’on ne le croit. Le vampire de sang détruit sa proie

Le vampire psychique se nourrit du psychisme d’une personne pour la contrôler. On est plus dans une logique de parasite.