Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » Un antifasciste, un ami, nous a quitté…

Un antifasciste, un ami, nous a quitté…

fugain.jpgPierre Fugain n'est pas de ces grands hommes a qui l'on pensera encore dans quelques années simplement parce que l'on croisera une statue ou une plaque de rue à son nom.

Pierre Fugain, Pierrot pour certains d'entre nous, restera ce militant, ce grand frère, ce père ou ce grand-père avec qui nous aimions échanger et militer, sans barrière d'âge. Non pas un ancien résistant mais bien UN résistant comme il aimait à dire, parce que résister ça ne s'arrête jamais même après les périodes les plus sombres de notre histoire ( la Résistance, la lutte contre le fascisme ou le colonialisme).

Pour Ras l'front, dès le début des années 1990, Pierre a été aux côtés de nombre de jeunes et moins jeunes pour combattre le retour de la bête immonde avec des scores plus qu'inquiétants du FN ou de l 'élection d'un président de Région Rhöne-Alpes avec les voix de l'extrême droite.

Et ensemble, fort de nos histoires multiples mais toujours empreintes d'humanité, nous avons sillonné les routes de l'Isère notamment pour faire barrage aux idées noires. Ensemble, nous avons partagé et appris à déjouer les ambitions discriminatoires et destructrices de cette droite extrême qui continue de gangréner notre société.

Pierre nous manquera, il nous manque déjà car le combat n'est malheureusement pas terminé. Mais nous continuerons quoi qu'il en soit et avec lui parce qu'il n'aimerait pas que nous baissions la garde comme il le disait si souvent.

Nous sommes quelques uns à Ras l'front à l'avoir cotoyé de très près, et à  regretter sa disparition aujourd'hui, tout comme ces très nombreux jeunes, à l'avoir croisé dans nos diverses initiatives qu'il soutenait et auxquelles il aimait participer.

Aujourd'hui, à ses enfants et petits-enfants, à ses proches, à ses amis et à tous ceux qui combattent la bêtise humaine, nous voulons témoigner notre attachement à Pierre et aux valeurs qu'il portait et que nous défendions ensemble.

RLF.

"Quiconque oublie son passé est condamné à le revivre". Primo Levi