Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Sotteville-lès-Rouen: un nouveau groupuscule d’extrême droite

Sotteville-lès-Rouen: un nouveau groupuscule d’extrême droite

Le nom de ce parti ? Le Mouvement Unitaire des Droites Indépendantes (MUDI): indépendantes de quoi? de qui ? nous ne le saurons sans doutemudi.jpg jamais…

Néanmoins son président assure que ce parti serait présent en Seine-Maritime, dans l' Eure, dans l'Essonne et le Gard…et comprendrait 396 adhérents !

Ca ne fait beaucoup de monde pour 4 départements tout celà…

Mais intéressons-nous dans un premier temps au "leader charismatique" du MUDI, un certain Stéphane Delahaye, dont le parcours politique ressemble étonnamment à celle d'une girouette…

Revendiquant fièrement son passé à la légion étrangère de 1990 à 1996, il adhère au F. Haine de 2001 à 2006 dont il sera (sans doute en raison de ses grandes qualités…) le secrétaire départemental (*) en Seine-Maritime de 2004 à 2006.

Fut-il déçu par ce grand parti humaniste ? Nous l'ignorons, mais dès 2006 il adhère à l' UMP et se fera élire aux élections municipales de 2008 sur une liste divers droite à Sotteville-lès-Rouen.

Coup de théâtre, en 2010, il démissionne de l' UMP en raison, selon ses dires, du manque de politique repressive de ce parti à l'encontre les délinquants !!! Trouver Sarko, Hortefeux et Guéant trop laxistes faut le faire…ou alors il ne reste plus que la légion étrangère, les paras, et la gégène comme au "bon temps béni des colonies" pour résoudre les problèmes de société.

Le programme du MUDI est tellement élaboré qu'il est entièrement contenu sur une feuille de papier à cigarettes et se résume à: immigration, insécurité et non-cumul des mandats. Rien de bien nouveau sous le soleil, et aucune différence avec les propositions de l'extrême droite radicale.

Ce groupuscule se revendique de la droite "ouvrière et patriote" mais est complétemnt muet sur les problèmes d'emploi et de pouvoir d'achat bien entendu…

Son seul credo c'est la xénophobie : "marre de voir des gens venir en France et ne pas parler français" déclare Delahaye dans Paris-Normandie du 21 avril,  parce que comme chacun le sait lorsque les citoyens français vont à l'étranger ils parlent tous couramment la langue du pays d'accueil. Cette déclaration est d'autant plus savoureuse que, s'il est un endroit où l'on accueille des étrangers ne parlant pas le français, avec parfois un lourd passé de délinquant, c'est bien à …la légion étrangère !

Nous ne pensons pas que le MUDI soit appelé à un grand développement, selon toutes vraisemblances il retournera  dans le giron de l'extrême droite qui est sa place naturelle,  ou alors il finira dans les poubelles de l'histoire. Ou les deux, mon colonel…

(*) dans un mail qu'il nous a fait parvenir, il précise secrétaire départemental adjoint…évidemment ça change tout…