Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Rififi financier au FN

Rififi financier au FN

lerachinel.jpgLes caisses étant vides  au Front National,  la banque de ce parti avait donc  refusé de leur accorder un prêt pour financer les campagnes présidentielle et législative.

 Par contre cette même banque avait accepté de prêter 8 millions d'euros au député européen du FN Fernand Le Rachinel (en hypothéquant ses biens). Il est vrai que celui-ci à de nombreux atouts, chef d'entreprise dans la Manche, il possède plusieurs imprimeries et hôtels.

Il a aussitôt mis ce prêt, qui lui était accordé, à la disposition de son parti : 1,5 million d'euros pour la présidentielle à rembourser au 31 décembre 2007, et 6,5 millions d'euros pour les législatives, à échéance du 18 mars 2008.

Or les résultats électoraux furent très mauvais : 360 candidats aux législatives n'ont pas franchi les 5% des suffrages exprimés, pourcentage nécessaire pour être remboursé de ses frais par l'Etat. De plus  la dotation que l'Etat accorde au titre du financement public aux partis politiques serait diminuée de 4,6 à 1,8 millions d'euros.

 Le Rachinel ne voyant rien venir (Le Pen ayant beaucoup de mal à se résoudre à vendre le "paquebot" le siège du FN à ST Cloud dont la valeur est estimée à 16 millions d'euros) Le Rachinel a donc lancé il y a quelques mois une saisie conservatoire sur les parts sociales de la SCI Clergerie-Hugo propriétaire de l'immeuble.

Finalement la somme de 1,5 million ayant été finalement réglée, il n'en demeure pas moins que le solde est toujours en suspens…

Et comme la vente du "paquebot" n'est toujours pas finalisée, l'avocat caennais de Le Rachinel, Me Robert Apéry pourrait alors réclamer la possession du siège du FN.

L'affaire est venue devant le TGI de Nanterre le 23 juin dernier, où l'avocat du FN David Dassa Le Deist a accusé Le Rachinel d'avoir signé un gros chèque au FN pour faire ensuite un "profit colossal" avec ses sociétés (Ouest-France du 26/06/2008). Il poursuit, estimant qu'il y avait "un système de surfacturations systématique", afin de "faire rembouser par l'Etat des sommes indues"…

L'affaire est mise en délibéré au 3 octobre

On adore ce genre d'informations…

(Sources: Ouest France des 26/27 avril  23 et 26 juin  et 2008 et Le Monde du 15 mai 2008)

sigefn.jpgAux dernières nouvelles Le Rachinel ne devrait pas avoir de difficultés pour rentrer dans ses frais, car une promesse de vente notariée du "paquebot" a été signée avec une université de Shangai. La transaction devrait se situer dans une fourchette de 12 à 15 millions d'euros.

 Le FN  emménagera  ensuite en octobre, dans des locaux plus modestes, à Nanterre, municipalité communiste, où il ne sera pas le bienvenue….

Le feuilleton se poursuit (Ouest-France du 22/08/2008) et on ne s'en lasse pas :

" L' eurodéputé FN Fernand Le Rachinel a fait opérer une saisie conservatoire sur un compte bancaire de son parti, en raison du non-réglement d'une facture à sa société Schaeffer imprimeur.

La dette se chiffre à environ 800 000 €. Le FN a saisi le juge d'exécution du TGI de Naterre afin d'obtenir la mainlevée de cette saisie. Hier (21/08), l'affaire a été plaidée.

Le FN invoque l'impossibilité de blocage du compte d'un parti participant à l'expression de suffrages d'électeurs et offre à Le Rachinel un nantissement sur les parts sociales de la société du FN, propriétaire de son siège social (le fameux paquebot qui devrait être vendu à une université chinoise de Shangai).

 L'avocat de Fernand Le Rachinel parle "d"une stratégie d'étranglement" de son client "alors que les autres imprimeurs sollicités ont tous été payés". A la proposition du FN, il préfère la saisie sur compte car, en cas de jugement exécutoire, Fernand Le Rachinel obtiendrait immédiatement ses fonds.

Délibéré rendu le 29 août".

Les juges de l'exécution de Nanterre on décidé le 29 août que le FN va devoir rembourser tout de suite environ 900 000 € à F. Le Rachinel. Prochaine étape de la vengeance de Le Rachinel une assignation en redressement judiciaire du Front national.

Dans une ordonnance de référé, le 11 septembre, le tribunal de commerce de Nanterre vient de condamner le FN à régler la somme de 803 483,72€ augmentée d'intérêt de 1% par mois à compter du 30 juin. Un second dossier portant sur une dette de 7 millions d'euros, est actuellement en délibéré au TGI de Naterrre. Décision  des juges le 3 octobre.

Le vaudeville se poursuit : le TGI de Nanterre a nommé un expert chargé d'établir s'il y a eu surfacturation de la part de Le Rachinel dans l'émission des documents électoraux…

Affaire à suivre…

Mercredi 11 février 2009, la cour d'appel de Versailles a condamné le FN à verser la somme de 6 330 000 euros, majorée de 559 865,04 euros d'intérêt au 30 juin 2008, à l'eurodéputé et imprimeur Le Rachinel.

C'est loin d'être terminé: mars 2009, Le Rachinel a engagé une procédure de saisie des subventions publiques que recevra le Front ntional dans les 3 ans à venir….