Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » Réactions de l’ extrême droite à l’ attentat contre Charlie Hebdo

Réactions de l’ extrême droite à l’ attentat contre Charlie Hebdo

( Vu sur La Horde)

L’attentat perpétré dans les locaux du journal Charlie Hebdo par un commando lourdement armé soulève depuis ce matin un concert de protestations dans tout le pays. L’exécution sommaire d’au moins une douzaine de personnes dont quatre dessinateurs au motif qu’ils auraient caricaturé une religion ne peut qu’être condamnée, sans réserve : rien ne peut justifier ni excuser un tel acte, qui ne doit rien à l’islam en tant que tel et tout au fanatisme religieux (et sûrement au-delà à une volonté politique qui reste à définir en l’absence de revendication confirmée). Il est pourtant à craindre que, passées les quelques heures où le respect dû aux victimes invitent à une certaine retenue, l’amalgame musulmans = islamistes devienne une rengaine omniprésente dans les médias comme dans les conversations. On s’en doute, l’extrême droite, elle, n’a pas attendu pour profiter de l’aubaine qui lui est faite, pour répandre son venin islamophobe.

Si Florian Philippot, interrogé par France Info quelques heures après le drame, s’en est tenu à des propos plutôt mesurés, se contentant de rendre hommage aux victimes et de dire qu’il faudra tirer de l’événement des « conséquences » sans expliquer lesquelles, et si le communiqué officiel du FN se contente du strict minimum, Marine Le Pen n’a pas pu se retenir et, après les hommages d’usage, a assimilé les faits divers de décembre de Nantes, Dijon et Joué-les-tours, dont le caractère « islamiste » est sujet à caution dans au moins deux cas sur trois, à l’attentat en déclarant « ça n’est pas le premier attentat en France dans les dernières semaines ».

Du côté du Bloc identitaire, « pionnier » de l’islamophobie en France, on ne s’encombre pas de précautions pour assimiler le drame et « l’immigration massive » dont sont responsables les dirigeants politiques « complices des islamistes ».

jeune_nation_islamophobe Pour les responsables de l’Œuvre française, officiellement dissoute mais pourtant toujours active, la cible de l’attentat l’a bien mérité, puisqu’ils considèrent que Charlie hebdo « a diffusé la haine et le mépris durant des décennies, et par sa validation des politiques mondialistes, immigrationnistes et antifrançaises est totalement responsable de ce qui lui est arrivé. »

Enfin, fidèle à eux-mêmes, les soraliens d’Égalité & Réconciliation, dans un billet intitulé « Attentat contre Charlie Hebdo : Omar m’a tuer ? », après un hommage aux victimes et une pensée pour les musulmans de France, ne peut s’empêcher de voir dans ce « 11 septembre à la française » un début de complot, se demandant si « on » n’a pas volontairement laisser le drame se produire. Dans l’intérêt de qui ? L’article ne le dit pas (ils mettront sûrement ça prochainement sur le dos des Juifs…).

Riposte laiqueRiposte_laïque_18:01Mais la palme revient évidemment à Riposte laïque qui doit se frotter les mains : l’association de Pierre Cassen avait en effet annoncé depuis quelques jours un rassemblement le 18 janvier prochain à Paris avec comme mots d’ordre « Déséquilibrés, égorgeurs, chauffards, Islamistes hors de France », annonçant des intervenants « de différents pays européens ». L’initiative a reçu le soutien du pourtant très anti-laïc et national-catholique Institut du Pays Libre de Bernard Antony, qui rejoint Riposte laïque sur « la libre critique de l’islam et la dénonciation d’un état de fait occulté par le politiquement correct ». Au vu de l’actualité, c’est dès aujourd’hui, devant la mairie de chef-lieu de tous les départements, que Riposte laïque appelle à protester contre le gouvernement qui « insulte quotidiennement les patriotes qui luttent contre le fascisme islamique », et, emporté dans son élan, fait de chaque musulman vivant en France un potentiel « soldat d’Allah » décidé à faire la guerre à la France.

Ce n’est bien sûr qu’un maigre aperçu de ce qui nous attend dans les jours à venir, et le pire ne viendra pas peut-être des rangs de l’extrême droite traditionnelle…