Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Ras l’ front Rouen et les élections municipales

Ras l’ front Rouen et les élections municipales

mains brunesRas l’front n’ est pas un parti politique, nous ne serons jamais candidats à une élection, nous n’ appellerons jamais à voter pour tel ou tel parti. Par contre nous ne serons pas aux  abonnés absents, et fidèles aux objectifs de notre combat  nous mènerons campagne sur le thème :  » Aucun élus d’ extrême droite dans nos communes » !

Aux déçus des politiques menées alternativement par la droite et la gauche, et qui nous disent : « essayons l’ extrême droite pour voir » …

Nous répondons : mais  nous les avons déjà vus ! Ils ont déjà  dirigé, de façon calamiteuse et honteuse, des mairies dans les années 90: à Vitrolles, Marignane, Toulon…

Aujourd’hui, nous les voyons,  l’ extrême droite dirige les communes d’ Orange et de Bollène. Que s’ y passe-t-il ? Comment gèrent-ils ? Comment sont traités les habitants ?

Pour répondre à ces questions, nous organisons des réunion-débats, seul ou avec des partenaires ( associations, organisations syndicales, partis… ),  à l’issue de la projection du film « Mains brunes sur la ville » du réalisateur Bernard Richard.

D’ ores et déjà sont programmés : Duclair (Théâtre) le 15 novembre, Dieppe (salle Paul Eluard) le 21 novembre, Elbeuf (cinéma Mercure) le 28 novembre, Sotteville lès Rouen (salle A. Croizat) le 6 décembre, Le Tréport le 13 décembre (salle polyvalente)….Et plus tard : Neufchâtel en Bray, Oissel, Canteleu, Maromme, Barentin…

Le film, synopsis et détails:

Pourquoi des citoyens accordent-ils leur confiance à l’extrême droite, et comment celle-ci se maintient-elle au pouvoir ?

En France, le Front National et d’autres partis d’extrême droite atteignent localement, ici et là, plus de 40 % des suffrages au premier tour des élections, et parfois la majorité au second. Ils ont toutes les chances de réussir dans un avenir proche, à plus grande échelle, une percée sans précédent. A Orange et Bollène, dans la circonscription du ministre Thierry Mariani (Droite Populaire), Jacques et Marie-Claude Bompard (FN puis Ligue du Sud) sont élus depuis de nombreuses années maires et conseillers généraux. Ils appliquent leur programme…

Quel programme ? Avec quel budget ? Quelle est leur idéologie, leur communication ? Quelle est leur politique et pour quel modèle de société ?

Afin de répondre à ces questions nous avons enquêté durant plusieurs mois à Orange et Bollène. Ces villes offrent aujourd’hui le morne spectacle de ce que l’extrême droite pourrait propager demain sur l’ensemble du pays, et sur d’autres territoires, si elle accédait à des pouvoirs plus étendus. Dans cette dérive fascisante, plus d’un constat est alarmant : aveuglement complice de certains politiques et de certaines institutions, manque de moyens et isolement des militants qui tentent de résister…
Mais comment sortir de cette poussée d’extrême droite quand la crise économique en fournit le terreau ?