Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » Quand la Ligue de Défense Juive défend George Frèche

Quand la Ligue de Défense Juive défend George Frèche

( par Abel Mestre et Caroline Monnot)

ligue_de_defense_juive.jpgIl y a des recompositions étonnantes. Comme lorsqu’une organisation juive d’extrême droite prend la défense de quelqu’un soupçonné d’antisémitisme. Il en va ainsi de la Ligue de défense juive (LDJ) et de Georges Frêche. Petit rappel. L’Express a publié, le 28 janvier, des propos de Georges Frêche sur Laurent Fabius où le président de la région Languedoc Roussillon déclarait que “voter pour ce mec en Haute-Normandie me poserait un problème : il a une tronche pas catholique”. Des propos sur lesquels pèsent un (fort) soupçon d’antisémitisme puisque M. Fabius est d’origine juive.

L’organisaton d’extrême droite sioniste, la Ligue de défense juive, a cependant pris la défense de Georges Frêche dans un communiqué diffusé dimanche 31 janvier sur son site. Sous le titre “Bravo à Georges Frêche“, la LDJ déclare soutenir “Georges Frêche ami fidèle du peuple juif et d’Israel depuis de nombreuses années face à un Fabius qui a choisi de renier son judaïsme et que nous n’avons jamais vu dans une seule manifestation de soutien à Israel depuis 40 ans. Monsieur Fabius et ses amis socialises [sic] sont toujours là pour dénoncer l’antijudaïsme quand il provient de l’extrème droite. Par contre leur silence est éloquent quand les agresseurs racistes sont issus de minorités qu’ils défendent. Nous félicitons Monsieur Frêche d’avoir dénoncé les agissements du mouvement pro arabe CIMADE”.

ldj.jpgLa LDJ s’est fait connaitre par les actions violentes de ses membres (voir Le Monde des 14 janvier 2009 et 10 avril 2002) et son discours radical sur Israël et les Palestiniens. Les militants se retrouvent souvent via les clubs de Krav Maga, un sport de combat de l’armée israélienne. Une violence que certains membres du groupe revendiquent sans problème comme dans une vidéo diffusée sur le Net, l’an dernier.

Dans le Monde du 14 avril 2006 consacré à la LDJ, on pouvait ainsi lire: “Historiquement, la Ligue se rattache à la Jewish Defense League, fondée en 1968 par le rabbin extrémiste Meir Kahana, d’abord aux Etats-Unis, puis en Israël. Son créateur a également fondé le parti Kach, qui prônait l’expulsion des populations arabes de Palestine hors du “Grand Israël”. Le parti a été, officiellement, dissous par le gouvernement israélien en 1994, pour cause de racisme. Le rabbin Meir Kahana a été assassiné à New York en 1990.”