Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » Petit rappel sur ce qu ‘ est le cercle des volontaires

Petit rappel sur ce qu ‘ est le cercle des volontaires

(vu sur la horde)

Le Cercle des Volontaires est un media d’extrême droite fondé en 2012, qui réunit une concentration de conspirationnistes. Ce cercle essaie aussi de recruter dans les milieux altermondialistes, en s’infiltrant dans les mouvements sociaux, et en reprenant leurs articles. Sur le site du Cercle des Volontaires, on peut constater ce mélange des genres, à la lecture de différents textes émanant pour certains de la gauche citoyenniste, côtoyant des textes de personnalités d’extrême droite. Certaines personnes ou médias arrivent encore à se faire piéger par ces ambivalences.

Les principales lignes éditoriales du Cercle des Volontaires
belghoul-boutinbelghoul boutin
Farida Belghoul et Christine Boutin

Le site internet reprend des articles de personnes qui sont très écoutées par les alters, comme Jacques Nickonoff (ancien président d’Attac), Hervé Kempf (ancien journaliste au Monde, objecteur de croissance, directeur de la revue Reporterre), le journal Fakir, et les histoires du m6r (mouvement pour la 6e république de Mélenchon). A côté de ces textes, le Cercle des Volontaires interview à la fois Farida Belghoul de retour du Vatican (la passionariat des anti-genres), Kemi Seba (le raciste et antisémite ), ou le rabin Shmien Mordche Borreman (qui a été sur la ‘liste antisioniste’ de Dieudonné en 2009), pour les interviews récentes.

Qui a lancé le Cercle des Volontaires ?
berland-150x150berland
Berland chez ses amis de MetaTV

Le principal animateur et fondateur de ce site, Raphaël Berland dit Jahraph, se revendique membre ‘du mouvement des indignés, du cercle des volontaires, de l’association pour une constituante, de l’UPR‘, et il est un fervent soutien de Dieudonné, Chouard, Collon et de la République d’Iran (dont la peine de mort doit bien le satisfaire).

L’UPR (Union Populaire Républicaine), dont Asselineau et sa clique, est régulièrement interviewée par le Cercle des Volontaires. Rappelons quand même que l’UPR, ce parti dirigé par l’énarque Asselineau (inspecteur général des finances, ancien du RPF de Pasqua et de Villiers, nommé par Sarkozy en octobre 2004 directeur général à l’intelligence économique à Bercy), a sans doute tout d’un anti-système pour Berland. L’UPR refusant le clivage gauche/droite en réussissant ‘une alliance entre le capital et le travail’, qui ‘prône une politique productiviste’, en voulant ‘réaffirmer le lien armée-nation’, et ‘rappeler le caractère nécessaire et suffisant de la dissuasion nucléaire’ comme il est dit dans leur programme. L’ancien bras droit d’Asselineau, Erick Bozz Mary, exlu de l’UPR depuis, gestionnaire de Transgressif, distribue des t-shirts nationalistes, mais aussi ceux frappés par le cercle des Volontaires.

Jonathan-MoadabJonathan Moadab
Moadab de l’agence ‘Info libre’, camarade de Berland

Également à l’initiative du site : Jonathan Moadab (animateur du site Info libre), un admirateur de Gilad Atzmon, auteur d’un livre antisémite (‘La Parabole D’Esther’, préfacé par Jean Bricmon), Alain Benajam (administrateur jusqu’en 2008 du réseau Voltaire de Thierry Meyssan), Emmanuel Ratier (théoricien d’extrême droite), la journaliste suisse antisémite Sylvia Cattori, la Dissidence, Etienne Chouard.

Leur slogan ‘Ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise’, et leur charte ‘Nous luttons contre les guerres idéologiques’, rejoignent comme à l’UPR une certaine vision de la politique. ‘Ni gauche, ni droite’ serait pour eux plus simple. Ils ne se situent aucunement dans une lutte des classes, comme les autres médias d’extrême droite.

La charte du cercle des Volontaires
Ils se définissent comme un collectif ‘souhaitant vivre au sein d’un peuple souverain, dans une nation libre et indépendante’ (cf. rubrique ‘Qui sommes-nous ?’). Ils s’inquiètent d’un ‘choc des civilisations’, de ‘l’Occident contre l’Islam’, et pensent qu’en réalité, ‘la ligne de fracture géopolitique est sionisme/antisionisme’ (…), ‘les alliés sionistes ayant créé cette fracture’. Pour eux, ce serait donc les sionistes qui manipuleraient nos sociétés. Nous ne voyons pas où le Cercle des Volontaires situe le Qatar et l’Arabie saoudite, qui seraient peut-être antisionistes?

Ils souhaitent aussi ‘une alliance avec d’autres médias alternatifs’, et c’est là que certains médias qui se considèrent comme libres, risquent de basculer dans cette galaxie de confusionnistes, aux côtés des soraliens. C’est assez récurrent de constater la présence de médias pas très clairs comme Inform’Action ou Bouclay de TV Libertés sur la ZAD du Testet, ou les essais d’infiltration des confusionnistes de Gentil Virus de Chouard sur les Alternatiba de Lille ou Bordeaux.

C’est à nous de ne pas les laisser investir les médias indépendants, et de les virer dès qu’ils se présentent sur nos manifs ou sur les lieux de nos luttes. Il n’y a pas de compromis à faire avec ces médias.

Sur le cercle des Volontaires, un texte avait été écrit quelques mois après sa formation, sur Indymedia Paris ‘Alerte antifasciste le cercle des Volontaires‘.