Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Marine le Pen à Sotteville : une provocation savamment orchestrée

Marine le Pen à Sotteville : une provocation savamment orchestrée

sotteville

Sotteville-lès-Rouen : ville cheminote, commune de gauche de la banlieue rouennaise où les luttes sociales sont dans les gènes de leurs habitants, dans la Santé et bien entendu à la SNCF…

 Sotteville-lès-Rouen : le plus grand marché, le dimanche matin, de l’ agglomération où se côtoient hebdomadairement des milliers de chalands venus de toutes les banlieues avoisinantes…

 C ‘est sur ce marché que le FN avait décidé de faire venir Marine Le Pen, sachant pertinemment qu’ une grande majorité de la population lui serait hostile. Est-il nécessaire de rappeler qu’ aux élections municipales qui viennent de se dérouler le FN n ‘a obtenu que 14% des votes exprimés ( soit 14% de trop…) ce qui, dit autrement, prouve que 86 % des votants ont voté pour d’ autres listes…

 Les 2 élus FN Romain Barelle et Patricia Lefebvre ( surnommés les « muets » car depuis leur élection ils n’ ont pas dit un seul mot lors des conseils municipaux…quel mépris pour leurs électeurs…) savaient très bien ce qui allait arriver. Leur objectif était de créer des incidents afin de se poser ensuite en victimes, manipulation bien connue.

 Romain Barelle avait même déclaré à Paris-Normandie, pendant la campagne électorale, qu’ il ne distribuait pas de tracts sur ce marché en raison de l’ hostilité de la population. Mais c’ est précisemment à cet endroit qu’ ils avaient décidé de faire apparaître Marine Le Pen, dont la présence étaient annoncée depuis plusieurs jours dans les médias locaux.

 Très tôt le dimanche matin du 5 mai, à proximité du marché, la 32ème compagnie de CRS était en place. Cela n’ a pas suffit à décourager les très nombreux citoyens et démocrates présents qui voulaient signifier à Marine Le Pen qu’ elle n’ était pas la bienvenue.

 En dépit des provocations haineuses de ses partisans, c’ est sous la protection de son service d’ ordre ( le DPS) , et des CRS qu’ elle a du traverser le marché, au pas de course, pour finalement s’ enfuir précipitamment, sous les quolibets : le fiasco !

 Ce marché habituellement si agréable, si paisible, a été le théâtre d’ affrontements fomentés par la présence de ce parti d’ extrême droite.

 Ainsi nous ne fûmes pas surpris de voir dans le service d’ ordre du FN quelques nervis de l’ extrême droite radicale, dont des militants du mouvement dissous 3ème voie, et son « caudillo » plus connu sous le pseudonyme  de G. Lenormand.

La preuve est ainsi faite que le FN n’est pas un parti « comme les autres » mais un facteur de désordre.

 Et maintenant ?

 Marine le Pen envisagerait de porter plainte….porter plainte contre qui ? contre des manifestants ?

 Ignore-t-elle que le droit de manifester existe dans notre pays, y compris pour dire que nous refusons ses idées xénophobes et combattons son programme ? A moins qu’ elle n’ envisage aussi de supprimer ce droit élémentaire ?

 Elle demande également à la chaine BFM-TV, présente sur place, de fournir à la police et à la justice les images tournées…quel aveu : des journalistes aux ordres du pouvoir et dont l’ indépendance serait mise à mal et réduite à néant… c’ est à cela dont elle rêve, un projet autoritaire.

 Non, Marine Le Pen et ses sbires ne furent pas, et ne seront jamais les bienvenus à Sotteville-lès-Rouen.