Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » « Liberté Dimanche », le supplément de « Minute » ?

« Liberté Dimanche », le supplément de « Minute » ?

libdim« Liberté dimanche », qui est le supplément dominical de « Paris-Normandie », a particulièrement attiré notre attention dans son édition du 19 mai 2013.

En pleine page 12, deux interviews ont été réalisées par une certaine Sandra Calme au sujet d’ une interrogation qui intéresse, somme toute, bien peu de monde : « Distinction, la légion d’ honneur est-elle galvaudée ? »

Le plus surprenant étant que les deux personnalités invitées à donner un avis pertinent sur ce « grave problème » appartiennent toutes les deux à la droite de la droite.

D’ un côté Christine Tasin responsable de l’ association islamophobe Résistance Républicaine, de l’ autre Didier Patte président du Mouvement Normand .

Apprenons à les connaître.

Résistance républicaine est une association créée par Christine Tasin, en 2010, qui est la compagne de Pierre Cassen un des animateurs de Riposte laïque. Leurs grandes initiatives furent  l’ organisation d’ apéros saucisson-pinard et les « Assises contre l’islamisation de l’ Europe » organisés avec le Bloc Identitaire.

Sur son blog elle indiquera « …nous sommes de plus en plus nombreux à refuser la société que veulent nous imposer des politiques, des droitdelhommistes, de fumeux idéalistes à l’abri dans leurs ghettos dorés, des barbares imposant leur loi dans les territoires perdus de la République quand ce ne sont pas des voyous et des délinquants en tous genres souvent islamisés, des fascistes islamistes et des religieux obscurantistes… ».

Sont fustigés bien entendu le voile et la viande hallal…

De Marine Le Pen, elle dira « son discours n’ est pas xénophobe mais républicain et laïque. Il me semble le plus proche des valeurs que je porte. Quand elle dit « stop à l’ immigration », c’est du réalisme politique »

En compagnie de Pierre Cassen, elle sera invitée au Local de Serge Ayoub (ancien skin nationaliste révolutionnaire) porte-parole de 3ème Voie, afin d’ y tenir une conférence.

Sans nuances elle déclarera également : « …le Bloc Identitaire est bien plus fréquentable que les collabos du NPA, des Verts, du PC, de PG, du PS, du MODEM qui nous ont vendu à Bruxelles et au pouvoir des mollahs… ».

 

Le Mouvement Normand est un mouvement régionaliste où se côtoient différentes composantes. Crée en 1969 à Lisieux sous le nom de Mouvement de la jeunesse normande, il est rejoint peu après par la section rouennaise de la FNEF, la FER (fédération des étudiants de Rouen).

En 1971 il prendra le nom de Mouvement Normand et Didier Patte en sera le Président. Certains militants appartiendront aux frontières traditionnelles de la droite, alors que d’autres ont un passé militant d’ extrême droite.

Le Mouvement héritera aussi de militants de la mouvance néo-nazie qui en seront ensuite écartés.

L’ objectif initial était la réunification de la Normandie.

La Nouvelle Droite et Jean Mabire ont beaucoup influencé le groupe qui comptera parmi ses adhérents de militants de la CFTC ainsi que MM. Le Rachinel et Eric Pinel, ex-FN , membres aujourd’hui du Parti de la France de Carl Lang.

Didier Patte fut également un proche du GRECE ( Groupement de recherche et d’ études pour la civilisation européenne) Il participera à l’ un de ses colloques en 2001 sur le thème « L ‘ Europe et les régions ».

Militant de la CFTC il fut à ce titre membre du Conseil Economique et Social de Hte-Normandie, président de la Caisse d’ allocations familiales de l’ Eure et administrateur national de la CNAF.