Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Les opposants au mariage pour tous.

Les opposants au mariage pour tous.

intégristesQuelle est la principale caractéristique des opposants au mariage pour tous ? Une coalition hétéroclite de courants regroupés autour de « valeurs »  : la famille hétérosexuelle, l’homophobie et, bien entendu, l’ Eglise.

Les « manifs pour tous » (puisque c’ est ainsi qu’ ils nomment leurs mobilisations) rassemblent une partie de l’ électorat du FN, aux côtés des groupes plus radicaux (Civitas, Jeunesses Nationalistes, GUD, Identitaires…), la droite de l’ UMP, et la France réactionnaire et intégriste.

Dans ce contexte, un climat de haine et de violence s’ instaure : les agressions contre les homos se multiplient, des lieux tels que les bars gays et les mosquées sont tagués ou désignés à la vindicte, des opérations coup de poing sur des manifestants favorables au mariage pour les personnes de même sexe, menées.

Ce mouvement qui a démarré en novembre 2012 se poursuit toujours  aujourd’hui ( sous différentes formes) malgré la vote de la loi Taubira,  avec comme perspective une manifestation nationale prévue à Paris le 26 mai prochain, jour de la fête des mères, comme il se doit… Il a été initialement préparé par l’appareil de l’ Eglise catholique ( en liaison avec l’ UMP) , qui a recueilli des fonds, affrété des cars, appelé à se mobiliser lors de sermons…

Quelle leçon pour ceux qui s’ indignent à la vue du moindre foulard et ne préoccupent que de l’ islam, mais qui ont oublié que la hiérarchie catholique est, depuis toujours, une force réactionnaire.

Le cardinal Philippe Barbarin de Lyon s’ était illustré, on s’ en souvient, en lançant une diatribe homophobe : « Après, ils voudront faire des couples à trois ou à quatre. Un jour, peut-être l’ interdiction de l’ inceste tombera ».

A Rouen, comme ailleurs, ces manifestants ne désarment pas. Chaque lundi soir, à quelques-un(e)s, ils se retrouvent devant l’ hôtel de ville sous l’ appellation de « Veilleurs », entonnent des chants scouts, veillent et …récitent cinquante « Je vous salue Marie ».

Ce sont sans doute les mêmes qui poussaient des cries d’ orfraie à la vue des prières de rues de musulmans dans certaines villes( faute d’ établissements de culte suffisamment grands), ce sont sans doute les mêmes qui s’indignaient aussi au nom d’une pseudo-laïcité qui ne servait à qu’ à camoufler, in fine, leur haine de l’ étranger et leur islamophobie.

Certains de ces intégristes ne se contentent pas de prier, et sans doute investis d’une mission divine, tentent d’ imposer leurs convictions et leurs valeurs, en politique.

C ‘est le cas de Frédéric Abraham, conseiller municipal de Bois-Guillaume-Bihorel qui, dans un interview au journal l’ Humanité du 30 avril, reconnaît qu’il a intégré la commission municipale menus des écoles « pour supprimer la viande le vendredi » ou la commission culture pour « favoriser de bonnes manifestations ».

Il poursuit « on arrive à impliquer d’ autres membres de la municipalité » comme pour « s’opposer à cette histoire de morale laïque à l’ école » en préservant « la possibilité pour les enfants d’ aller au catéchisme ». Selon lui « le maire (UMP) s’ y est engagé ».

Il concluera :  « Evidemment, on aimerait pouvoir prendre son épée et imposer la volonté du bon Dieu partout ».

A quand les croisades contre les « infidèles » ?