Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Les intégrises de retour dans le giron de l’Eglise

Les intégrises de retour dans le giron de l’Eglise

williamson.jpgLe 24 janvier 2009 le Vatican annonçait la levée de l'excommunication de quatre évèques intégristes : Bernard Fellay, Bernard Tissier de Mallerais, Alfonso de Gallareta et de Richard Williamson.

Ce dernier en charge du séminaire argentin de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX) est un négationniste notoire qui devait déclarer à une télévision suédoise le 22 janvier : " Je crois qu'il n'y a pas eu de chambres à gaz(…) Je pense que que 200 000 à 300 000 juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz."

Au commencement était…Mgr Lefebvre…

La FSSPX a été fondée par Marcel Lefebvre dont l'héritage politique, religieux et structurel configure les modes d'action de l'un des bataillons les plus actifs des grenouilles de bénitiers.

Petit retour sur sa vie, son oeuvre…

Né en 1905, il est ordonné prêtre à Lille en 1929, et passe au séminaire français de Rome, sous la direction du père Le Floch spiritain membre de l'Action Française, avant de rejoindre les spiritains de la congrégation du Sant-Esprit.

Il est ordonné évêque en 1947 et sacré archevêque de Dakar en 1955. Il aura été auparavant nommé délégué apostolique pour l'Afrique noire en 1948 par Pie XII 

Hostile au concile Vatican II, il s'insurge contre l'abandon de la liturgie selon Pie V (messe en latin…) et de la volonté d'ouverture de l'Eglise sur le monde.

En 1970 il fonde en Suisse, à Ecône, la FSSPX et à partir de 1974 il entérine la fracture au sein de l'Eglise romaine… En 1988 le schisme est prononcé.

 Il meurt à Ecône le 25 mars 1991

Ses prises de positions tranchées ne laissent aucun doute sur les sympathies naturelles que porte ce courant schismatique à l'extrême droite politique. Ce courant squattera en 1977 l'église parisienne de Saint Nicolas du Chardonnet dans le Ve arrondissement, avec le soutien à l'époque  de Jean Guitton, de Julien Green, de Michel Droit et de Jean Dutourd

La FSSPX s'est également distinguée pour avoir accueilli et caché Paul Touvier dans les années 80.

Depuis de nombreux mois le pape Benoît XVI manifestait le désir de ramener les intégristes au bercail, et a multiplié les oeillades aux héritiers de Mgr Lefebvre.

Les déclarations négationnistes et antisémites de Williamson seront peut-être la goutte d'eau qui fera déborder le bénitier…

La Normandie n'est malheureusement pas épargnée par la présence de ces corbeaux  ensoutanés.

En Basse-Normandie le FSSPX est représentée par les abbés du prieuré Saint-Jean Eude, à Gavrus depuis 1990. Ces prêtres ont été ordonnés par les évêques lefebvristes, excommuniés en 1988.

Ces cinq prêtres ne célèbrent pas la messe dominicale uniquement à Gavrus mais, en tant que croisés missionnaires, se rendent également à Caen (300 fidèles),Flers, Alençon, Drucourt (Eure) ou encore dans la Manche.

A quelques kilomètres de Gavrus, à  Saint-Manvieu-Norrey, quelque 150 jeunes filles poursuivent leurs études dans un lycée tenu par les soeurs dominicaines d'une "congrégation amie", le cours Ste-Catherine-de-Sienne où l'embrigadement doit aller bon train….


La Haute-Normandie n'est hélàs pas en reste face à ce phénomène (fort heureusement marginal…). Nous nous étions indignés à propos d'un article apologétique , paru dans Paris-Normandie en novembre dernier, au sujet de l'église St-François-de-Salle située boulevard Jean-Jaurès à Rouen (voir en actus régionales de notre site, notre article : "Paris-Normandie au secours des intégristes" en date du 26/11/2008.