Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Les Identitaires veulent interdire un concert

Les Identitaires veulent interdire un concert

zep.jpgLe groupe de rap lillois ZEP (Zone d' Expression Populaire) issu de du groupe MAP ( Ministère des Affaires Populaires) devait se produire le 14 octobre dernier à la Maison de l' Université à Mont-Saint-Aignan.

Ce groupe exprime dans ses textes le refus d'une France raciste, colonialiste et capitaliste, ainsi que les difficultés d' intégration dans la société française de la jeunesse issue de l 'immigration post-coloniale.

A chacun de leurs concerts le groupe ZEP est l' objet d' attaques des néo et/ou crypto-fascistes du Bloc Identitaire dont l' objectif est d'obtenir (pas toujours avec succès) l'interdiction de la représentation. La tactique bien rodée maintenant de ces censeurs consiste à inonder de mails, de courriers, de coups de téléphone les organisateurs du spectacle, les préfectures, les mairies, les médias locaux…quand ce ne sont pas des appels à manifester.

zids.jpgCe fut le cas le 21 février à Saintes, le 5 juin à Bailleul, le 30 juin à Lille, le 18 septembre à Uzès…et maintenant à Mont-Saint-Aignan à l'initiative du groupuscule Bloc Identitaire Normandie et de sa branche jeunes Vague normande.

Le concert prévu initialement le 14 octobre est finalement reporté au 25 octobre toujours à la Maison de l' Université, et tous les démocrates et les antifascistes de l' agglomération rouennaise veilleront à ce que ce concert se déroule sans problème et assureront son succès.

Aux ethnicistes identitaires nous disons que notre patriotisme à nous  c'est l' antiracisme et l' antifascisme  de Missak Manouchian, des FTP, et des "tirailleurs"  morts au combat.

La France dont on se revendique n' est pas celle de Pétain  des collabos et des guerres coloniales, mais celle qui a pour valeur le vivre ensemble dans l' égalité en droits et en dignité de tous les humains et de tous les peuples, celle des travailleurs unis par delà leur couleur, leur origine, leur religion…

Les identitaires liberticides ne feront pas la loi car après les concerts interdits ce sera les livres qu'ils brûleront.