Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Les curieux candidats du FN aux cantonales

Les curieux candidats du FN aux cantonales

Lorsque l'on examine attentivement les candidatures du F. Haine aux dernières cantonales nous nous posons quelques questions.

Leurs électeurs les connaissent-ils vraiment, ou le logo du FN à côté de la photo de Mlle Le Pen suffisent-elle hélàs à réaliser un score ?

En Haute-Normandie nous remarquons que c'est vraiment une affaire de famille : Clovis Gaillard (Valmont) et Jacques Gaillard  (*) (St Etienne du Rouvray), il y a même un Jean-Claude Gaillard (Mont Saint-Aignan) dont on ignore s'il y a un lien de parenté ou simplement de l'homonymie avec les deux précédents.

Nous trouvons aussi Anita Le Lièvre (Valmont) et Alain Le Lièvre (Londinières).

 Nous ne pouvons oublier Elisabeth Lalanne de Haut (Darnétal) et Jean-Claude Lalanne de Haut (Fécamp).

D'autres candidats ont aussi  des professions étonnantes dans leur canton: ainsi Patrick Lemaçon (Rouen 4) est agriculteur ce qui est assez surprenant lorsqu'on est candidat dans Rouen intra-muros bien urbanisé, quartier du Clos St Marc et de la Croix de Pierre. On sent bien qu'il connait les problèmes de la ville…

Thierry Légier ( St Valéry en Caux) est présenté comme chargé de mission ! En effet la mission dont il a la charge est "particulière" puisqu'il est le garde du corps (ou le porte-flingue, comme on veut) de JM Le Pen, alors pourquoi ne pas le dire aux électeurs ?

Et puis il y a d'autres candidats, dans d'autres départements que la Seine-maritime, où l'un âgé de 93 ans annonce clairement que s'il était élu il ne siègerait pas, une autre qui ne veut pas avoir sa photo sur l'affiche de crainte d' être reconnue, une autre aussi dont la profession est "escort-girl"… No comment…

gabriac.jpgLe plus intéressant est incontestablement Alexandre Gabriac, candidat FN en Isère, dont le site internet du Nouvel observateur publie une photo du jeune homme posant devant un drapeau à croix gammée de la Kriegsmarine, une main effectuant le salut nazi (à droite sur la photo). 

Le FN l'a suspendu en attendant sa comparution devant la "commission des conflits" du parti.

Précisons toutefois que ce charmant garçon, ancien partisan de Gollnish, ancien du groupuscule L'Oeuvre française, fut condamné en 2009 pour "apologie de crime contre l'humanité, injures à caractère raciste et violences volontaires" (le Canard Enchaîné du 30/03), et était membre du comité central du Front et conseiller régional FN en Rhône-Alpes.

On sent bien que ça dédiabolise avec Mlle Le Pen.

(*) Jacques Gaillard doit bien connaître la Seine-Maritime car il semblerait qu'il soit domicilié dans le département 33.