Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Les 6 gros mensonges du FN : les trois premiers…

Les 6 gros mensonges du FN : les trois premiers…

anti-fn.jpg«  L ‘étranger pille nos acquis sociaux, notre Sécurité sociale… »

FAUX : C ‘est exactement le contraire. Les immigrés sont une bonne affaire pour l’ Etat. Ils rapportent plus de 12 milliards d’ euros par an et paient en partie nos retraites. Selon une étude réalisée sur 3 ans par un groupe de chercheurs de l’ université de Lille et publiée en 2009, si les immigrés reçoivent de l’ Etat 47,9 milliards d’ euros, ils lui reversent 60,3 milliards ; soit un solde positif de 12,4 milliards d’ euros. Les 47,9 milliards d’ euros que coûte l’ immigration au budget de l’ Etat sont ventilés comme suit : retraites 16,3 milliards d’ euros ; aides au logement 2,5 milliards, RMI 1,7 milliard ; allocations chômage 5 milliards ; allocations familiales 6,7 milliards ; prestations de santé 11,5 milliards ; éducation 4,2 milliards. Et ils paient des impôts : 3,4 milliards d’ euros sur le revenu ; 3,3 milliards sur le patrimoine ; 18,4 milliards d’ impôts et taxes à la consommation ; 2,6 milliards d’ impôts locaux et autres ; 6,2 milliards de contribution au remboursement de la dette sociale ( CRDS) et contribution sociale généralisée (CSG) ; 26,4 milliards de cotisations sociales. Au-delà des chiffres, qui peut ignorer que nombres de services ne fonctionnent en France que grâce à l’ immigration ?
Plus de la moitié des médecins hospitaliers dans les banlieues sont étrangers ou d’ origine étrangère. Pas moins de 42 % des travailleurs des entreprises de nettoyage sont des immigrés. Il faut une sacré dose de mauvaise foi pour nier l’ apport des immigrés à l’ économie et au modèle social de la France.

«  L’ étranger vole notre travail, notre retraite… »

FAUX: Il y a 11 % d’ immigrés en France, un chiffre dans la moyenne européenne. La deuxième génération est estimée à 6,7 millions de personnes, dont 2,2 sont issus de couples « mixtes » (un seul parent immigré). Toutes les études confirment que, de façon générale, les immigrés accèdent difficilement aux emplois les plus qualifiés. Ils héritent le plus souvent d’ emplois pénibles, précaires et mal rémunérés, palliant les difficultés de recrutement dans certains secteurs de l’ économie. Ils connaissent ainsi un niveau de vie médian inférieur de 30 % au niveau de vie médian en France. Contrairement au discours du Front National et de nombre de représentants de la droite, la présence d’ immigrés ne prive pas les « français » de travail. L’ économie d’ un pays, et donc le nombre d’ emplois, dépend du nombre de personnes vivant sur son territoire du fait, entre autre, de leur consommation. Il faut ajouter à cet apport que l’ immigration est une réponse au vieillissement et au financement de la protection sociale et des retraites.

«  L’ étranger alimente la délinquance… »

FAUX : Les statistiques officielles notent une augmentation des poursuites pour vol sans violence des étrangers sur le sol national. Dans le même temps, elles confirment que les Français représentent les trois quarts des personnes poursuivies par la police et la justice. La « visibilité » des étrangers délinquants tend à amplifier un phénomène qui existe bien mais reste marginal et limité géographiquement. Il est important de noter que le sentiment d’ insécurité est en réalité un sentiment de vulnérabilité et de fragilité qui, la plupart du temps, n ‘est pas lié à l’ expérience réelle de la violence, mais à des éléments comme l ‘âge, le fait de vivre seul et/ou encore en forte situation de précarité socio-économique, ou encore le fait d’ habiter dans un environnement à l’ abandon ou dégradé.

( A suivre prochainement….)