Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Le recyclage de l’extrême droite continue….

Le recyclage de l’extrême droite continue….

musee_airborne.jpgLes anciens militants frontistes, puis ensuite MNR, n'ont visiblement pas de mal à assurer leur reconversion. C'est le cas d'un responsable de la police municipale de Rouen, , au tour maintenant de Patrick Bunel.

Décidemment les musées de la seconde guerre mondiale situés en Basse-Normandie ont de bien curieux admirateurs, et/ou de bien surprenants directeurs. Nous avions déjà évoqué la particularité du musée de Crisbecq non loin de Sainte Mère Eglise ( voir notre article "Des néo-nazis sur un site de débarquement" dans  Actualités régionales en date du 19/19/2007).
Il s'agit cette fois du musée Airborne, sis à Saint Mère Eglise dédié à la célébration des troupes aéroportées américaines, et dont le directeur  n'est autre qu'un certain Patrick Bunel.

bunel2.jpgP. Bunel n'est pas un inconnu des associations antifascistes, dont Ras l'front.

Avec beaucoup de culot et de toupet  il affirme dans "Ouest France" en date du 22 février 2008 n'avoir "jamais été d'extrême droite" !!!
Rafraichissons lui la mémoire.

Ancien responsable du service d'ordre (le DPS) du FN du Calvados de 1984 à 1988, il fut ensuite garde du corps et chauffeur de Bruno Mégret de 1994 à 1997.

 Selon le Canard Enchainé du 17 décembre 1997 il fut mis en examen en compagnie d' Yvain Pottiez pour avoir agressé un piquet  de  routiers en grève.

De 1997 à 2000 il fut directeur de la sécurité à la mairie de Vitrolles sous la houlette du couple Mégret, dont il revendique fièrement son rôle dans la mise en place de la police municipale dans cette commune des Bouches-du-Rhône.

Dans l'enquête de l'Assemblée Nationale sur les agissements du DPS du FN (26 mais 1999) on retrouve quelques noms de personnes embauchées par la mairie de Vitrolles : François-Xavier Sidos  directeur des services techniques vitrollais à la mairie,  Gérard Le Vert ancien chef de la sécurité vitrollaise en 1999 ancien mercenaire aux Comores, et…  Patrick Bunel chargé de la sécurité.

Ancien candidat aux législatives dans le Calvados en 2002 pour le MNR et en 2007 sous les couleurs du CNIP ( groupuscule  droitier trait d'union entre la droite et l'extrême droite) il est candidat cette fois aux municipales sous l'étiquette "apolitique" de Christiane Gasnier (UMP).

Ben voyons …..

Courrier reçu : 

Dans un courrier qu'il nous a adressé P. Bunel met en doute nos  engagements démocratiques. Il est vrai que chez les militants d'extrême droite (ou d'ex…) la notion de  démocratie ne faisait pas partie de leur cursus.

C'est donc avec un grand plaisir que nous mettons en ligne son courrier, afin que nos internautes puissent apprécier :

 "j’ai été surpris de découvrir que j’étais gravement mis en cause.
Manifestement pas très à l’aise dans son bilan et dans sa campagne, le maire sortant
tente de réchauffer une fausse polémique, avec son vrai faux démissionnaire Jean Q.
Que le maire soit agacé de ma présence sur la liste de Christiane Gasnier, je le
conçois à la rigueur, mais qu’il s’acharne autant, j’ai du mal à le comprendre.
D’abord, il a essayé de me faire radier illégalement des listes électorales, en
janvier, un jugement m’a donné raison et le maire a été mis en demeure par le juge
de me réinscrire.
Aujourd’hui, il ressort la vieille histoire de Vitrolles où j’ai dirigé la sécurité
de 1997 à 99, comme cadre A de la fonction publique (baisse de la délinquance de 20%
; augmentation du prix de l’immobilier de 10%).
Cette histoire a été débattue lors de mon recrutement en 2006.
A l’époque, je n‘ai rien caché de mes anciennes fonctions, ni au conseil
d’administration du musée, ni à la ville, ni à la presse. La direction du musée a
tranché en faveur de mon recrutement. Il a voté pour ! (Avec raison, le musée est
aujourd’hui le deuxième site de la Manche, derrière le Mont Saint Michel : 187 000
entrées).
Aujourd’hui il me traite de parachuté, c’est trop d’honneur à Sainte Mère Eglise.
J’aurais débarqué en 2006 ! Pour recycler mon passé.
Je rappelle que je suis Normand, issu d’une famille d’agriculteurs de la plaine de
Caen, que je suis Président du CNIP donc UMP et que je travaille quotidiennement en
étroite collaboration avec la commune et les habitants de Sainte Mère Eglise ; comme
jeune candidat inconnu on fait mieux.
Alors oui, j’ai débarqué (et moi je connais la valeur de ce mot) en 1993 avec
l’armée française en Yougoslavie aux côtés des troupes américaines. Cela m’a valu
une décoration des Nations Unies et de pouvoir aujourd’hui discuter d’égal à égal
avec les autorités militaires et civiles, partenaires de notre Commune.
C’est pour ce travail que je pense être apprécié aujourd’hui des habitants de Sainte
Mère, c’est pour ses méthodes et ses résultats que le maire sera jugé par les
électeurs et rayé démocratiquement.
Car, c’est bien de cela dont il s’agit : une fausse polémique par laquelle le maire
tente de faire oublier ses erreurs tant dans la gestion :
-Du patrimoine communal, bâtiments à l’abandon, toilettes publiques insalubres.
-Des commissions : ne pas les réunir   (ex : commissions impôts)
-Des bâtiments scolaires, faire détruire un bâtiment amianté au milieu du groupe
scolaire sans aucune protection pour les enfants et les employés communaux…
seul menbre FN à Ste mere M. j.b VALOGNE
Voilà, je n’ai rien caché parce que je n’ai rien à cacher.
Je crois que ce n’est pas mon passé qui passe mal mais la réélection du maire qui se
passe mal. Je laisse aux grands démocrate que vous etes le soin d’apprécier. Vive la
Liberté!
A+"

NDLR : Bien entendu, Ras l'front Rouen est complétement étranger aux querelles municipales de Sainte Mère Eglise