Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Le monument de la victoire de Rouen

Le monument de la victoire de Rouen

monument2.jpgC'est avec beaucoup d'intérêt que nous avons découvert dans ""Rouen magazine" (l'hebdo de la mairie de Rouen n°287) un article concernant la monument de la victoire de la place Carnot, plus connu  chez les rouennais, sous le nom de monument aux morts.

Nous pouvons lire :

" Cette oeuvre du sculpteur français mutilé de guerre Maxime Real de Sarte, qui date de 1926, fut édifiée devant le Palais de Justice, sur la place Foch…surmonté d'une Victoire ailée, le monument exalte le triomphe français de 1918. A son pied, deux soldats montent la garde. Celui de gauche a le visage de Charles Maurras, dirigeant de l'Action française, mouvement auquel appartenait Real del Sarte…".


Nous, militants de Ras l'front, sommes d'autant plus sensibles à ce rappel que dans notre bulletin n°19 d'octobre 1998 nous écrivions :

monument3.jpg" …Par contre peu de gens savent que ce monument est l'oeuvre du statuaire Maxime Real del Sarte, et que de surcroît celui-ci fut un camelot du Roi et membre de l'Action française…Rafraichissons donc la mémoire à ceux qui l'ont oublié, ou qui l'ignorent encore, ce que furent l'Action française et Charles Maurras.

Née au moment de l'affaire Dreyfus, l'Action française (mouvement royaliste, antisémite et nationaliste) dispose d'une doctrine élaborée par Maurras qui veut, comme Renan, "une réforme intellectuelle et morale de la France".

Son idéologie est le nationalisme intégral, synthèse du nationalisme et du traditionalisme.

Maurras (1868-1952) applaudit l'arrivée au pouvoir du fascisme italien de Mussolini, de Franco, et bien qu'anti-nazi soutiendra Pétain et le régime de Vichy. IL dénoncera les juifs comme l'un des "quatre Etats confédérés" qui colonisent la France.

Pour lui un juif ne peut s'intégrer : il est par essence vagabond, cosmopolite et symbolise la subversion.

Condamné à la réclusion en 1945, il fut gracié peu de temps avant sa mort…

Les anciens combattants, les anciens résistants et les déportés, les personnalités officielles qui se réunissent régulièrement devant ce monument ne peuvent et ne doivent l'ignorer". jeanne_darc.jpg

Rappelons aussi  que le royaliste Real del Sarte offrit également en 1926, à la ville de Rouen, la statue de Jeanne d'Arc qui se trouve actuellement place du Vieux marché.