Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Le Front National n’ est pas un parti anti-système comme il le proclame

Le Front National n’ est pas un parti anti-système comme il le proclame

bayLes prochaines élections municipales se dérouleront en 2014, et déjà le FN annonce la couleur : présenter des listes dans toutes les communes de Seine-Maritime de plus de 10 000 habitants. Comme ils n ‘ ont aucune chance de gagner des villes, leur ambition se bornera  donc à essayer d’ obtenir des conseillers municipaux.

Lors de la conférence de presse tenue le 3 avril, à leur local situé à proximité du Clos St Marc à Rouen, Nicolas Bay le secrétaire départemental a présenté les quatre premières têtes de liste. Le moins qu’ on puisse dire c ‘est qu’ il n ‘ y a guère de surprise.

Guillaume Pennelle sera candidat à Rouen. Professeur d’ histoire-géographie dans le lycée privé ( comme il se doit…) Jean-Baptiste-de-la-Salle, il fut candidat aux législatives de 2012 dans la 1ère circonscription.

Jean-Claude Gaillard, secrétaire départemental adjoint, se présentera à Déville-lès-Rouen. En 2011 il était candidat aux cantonales à Mont-Saint-Aignan, et suppléant de Pennelle aux législatives de 2012 dans la 1ère circonscription.

Elisabeth Lalanne de Haut est investie à Darnétal. En 2010 elle figurait sur la liste FN aux Régionales, candidate aux cantonales de 2011 toujours à Darnétal avec comme suppléant un certain Ferenc Simon (dont la page Facebook serait particulièrement édifiante), puis aux législatives de 2012 dans la 2ème circonscription. Elle revendique sur sa liste la présence d’ un ancien délégué CFDT de l’usine Renault CKD de Grand-Couronne (peut-être un certain S. L.?).

Enfin le quatrième candidat à Canteleu : Romain Queruel dont c ‘est effectivement la première investiture mais qui a des responsabilités au sein du FN, puisqu’ il en est le responsable pour la 10ème circonscription.

Mais le plus important est  sur quel programme et quelle propositions ? Et là les frontistes sont très diserts : «  expliquer les dessous des cartes…alerter sur les dérives inquiétantes…attaquer les politiques qui servent des intérêts… » avec bien entendu l’immigration et l’ insécurité.

« Tête haute, mains propres » fut l’ un des slogans favoris  du FN, c’ est donc l’occasion de revenir sur l’ affaire Cahuzac.

On a souvent entendu Marine Le Pen dénoncer « la caste »et « l’oligarchie » ainsi que la corruption de la classe politique. Or voilà que nous apprenons ( Mediapart et le Canard Enchaîné du 10/04) que l’ avocat d’ affaire Philippe Péninque, conseiller de Marine Le Pen, avait ouvert le compte en Suisse de Cahuzac.

Philippe Péninque, ancien militant du GUD, n ‘est pas n’ importe qui : c’est lui qui avait procédé à l’audit du FN lors de la scission Mégret/Le Pen.

C ‘est également lui qui aurait convaincu le président du FN en 2008 de ne pas rembourser l’imprimeur Fernand Le Rachinel qui avait prêté 8 millions au parti pour les élections de 2007…

Au tribunal, c’ est un échec puisque le FN perd et est condamné à rembourser son ancien imprimeur. Le siège de St Cloud sera vendu pour payer cette dette.

Toujours selon le Canard Enchaîné Pierrette Lalanne (ex-femme de Le Pen et maman de Marine) racontait en 1992 que son mari aurait planqué plusieurs millions de francs à l’ UBS de Genève, magot alors cogéré par un éditeur français, Jean-Pierre Mouchard, trésorier de l’ association de financement du FN, Cotelec. Somme ensuite tranférée sur un compte à la banque suisse Darier.

Dénoncons la fable que le FN tente d’ imposer, selon laquelle il serait un recours « ethique » face aux « politiciens corrompus…de droite comme de gauche ».