Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » Le FN, les retraites, le mensonge du FN « parti social »

Le FN, les retraites, le mensonge du FN « parti social »

(source: Bellaciao)

nonaufn.jpgIl y a quelques mois sur ce site et d’autres, nous pointions au moment des élections régionales, le programme réel du FN (qui prétend désormais être un "parti social") quant à un sujet comme celui de la retraite par exemple :

Article publié sur Bellaciao.org

Cet élément du programme du FN était également repris par différents sites, notamment, par le site "Sauvegarde retraites", ici

ou encore, par celui du Nouvel Observateur, ici

Oui, le FN prônait bien il y a encore quelques mois de cela, nous citons la lettre du Président du Front National publiée par le site "Sauvegarde-retraites" : " – Le retour à 65 ans de l’âge légal de la retraite, pour tenir compte de la réalité des parcours (entrées tardives sur le marché du travail, périodes de chômage…) après 40 annuités de cotisation."

Ce n’est d’ailleurs pas une nouveauté, puisque le programme du candidat Le Pen à la présidentielle de 2007 reprenait déjà cette proposition (p.17) :

- retraite à 65 ans

- 40 années de cotisations

- développements des retraites complémentaires par capitalisation

Marine Le Pen, invitée récemment par plusieurs médias dangereusement complaisants à son égard, tente plus que jamais de nous faire croire que son parti celui serait qui défendrait le mieux "les petits contre les gros" et que son parti serait "le" nouveau parti "social" dont les travailleurs de France auraient besoin…

Tragiquement drôle.

C’est sans doute pour coller à cette nouvelle image qu’elle souhaite donner d’elle et de son parti (mais une image n’est qu’une image ) que le Front National semble avoir rayé de son programme sa proposition de retraite à 65 ans après 40 années de cotisation comme vous le constaterez ici et prétend désormais être un opposant à la réforme actuelle.

Comme le programme du FN a changé en quelques mois (quelques semaines?) !

La référence explicite aux 65 ans a bel et bien été effacée de ses programmes !

Le FN aurait il changé d’avis alors, et serait il désormais pour la retraite à 60 ans? Il faudrait que les gentils journalistes chargés de cirer les escarpins de Marine Le Pen aient l’idée de lui poser la question !

On pourrait également lui poser la question dans ses tournées de campagne ouvertes au public. (Les agendas sont disponibles sur les sites Internet).

Mais alors (ironie)….serait-il possible que le FN soit un parti "comme les autres" (ce dont il se défend), un parti "intégré au système", dans un rôle spécifique, une partition qui lui est dévolue, et qui ferait, comme tant d’autres, "à droite" ou "à gauche", de la pure démagogie et des promesses qu’il s’empressera de ne pas tenir?

OUI, évidemment.

Sinon, le FN n’aurait pas eu peur d’aller jusqu’au bout de son demi-renoncement et d’écrire noir sur blanc : "Pour la retraite à 60 ans et les 37,5 annuités de cotisation".

L’a-t-il écrit? Le dit-il, seulement?

NON !

Car il sait bien que là est le trait qu’il ne peut pas mordre par rapport à la bourgeoisie qui est, dans son ensemble,farouchement opposée à la retraite à 60 ans,et déterminée à détruire le programme du Conseil National de la Résistance.

Car, contrairement à ce qu’il raconte "urbi et orbi", le FN n’est pas un "parti d’ouvriers et de petites gens".

C’est d’ailleurs un parti dont les cadres dirigeants sont presque tous des diplômés d’universités prestigieuses et de grandes écoles ou libéraux ou chefs d’entreprise !

Exemples éclairants :

Leur Secrétaire général est journaliste.

Leur Trésorier est un avocat.

Ses vices-présidents sont journalistes, ou avocats issus de l’Université d’Assas, voire pour certains, de Sciences-Po (Marine Le Pen,Bruno Gollnish…)

Son Bureau Politique recèle le même genre de parcours (avocats, cadres, docteur en droit, médecin…et même des chefs d’entreprise, des agents immobiliers, et des gérants de SCI – quand on sait ce que sont les sociétés civiles immobilières, et à quoi elles servent la plupart du temps, on rit…. !)

Leur Comité Central est un à peu près du même tonneau…

Et ne parlons pas du fait que la quasi-totalité de ces cadres, qui passent leurs journées à fustiger le système et à prétendre en incarner les opposants, sont la plupart du temps, élus européens, ou élus régionaux, départementaux ou "attachés parlementaires"…depuis des années, sinon, des décennies.

Amusant.

On y chercherait en vain des employés et des ouvriers, ou cette fameuse "pauvre mère de famille" que le FN prétend défendre contre l’actuelle réforme des retraites…

Non, ça , on peut rechercher nos voix,les voix des prolos, au FN (on ne fait même, comme tous les partis intégrés à la démocratie bourgeoise, QUE cela) mais, comme dans tous les partis capitalistes, on exclut naturellement des vrais postes de "commandement" ceux que l’on prétend représenter et dont on sollicite les suffrages !

Pourquoi? Parce que la bourgeoisie ne le tolèrerait pas !

Bien-sûr, nous n’inventons rien, tout se vérifie sur le site du FN lui-même et sur Wikipédia !

C’est sans doute pour cela qu’en revanche, le FN est toujours pour le développement des régimes dits "complémentaires" par "capitalisation" (le FN se dit "social", mais il n’est pas un parti anticapitaliste, ce qui le ramène, malgré sa propagande,à être un énième "fer au feu" pour la bourgeoisie au cas où l’UMP claque…) et la "proportionnalité" de la pension…

La retraite complémentaire par capitalisation, choix défendu par le FN (jusqu’à ce qu’ils l’effacent de leur programme?) c’est très grave, car c’est proposer de faire entrer les pires des sociétés capitalistes (banques, assurances) dans le régime de solidarité, le loup capitaliste dans la bergerie de la solidarité !

Le FN n’est pas un parti anticapitaliste, ce n’est pas un parti "social", c’est un parti qui se donne une coloration sociale comme les bourgeois font du caritatif en filant une pièce au clodo à la sortie de la messe, il roule pour une fraction de la bourgeoisie, de tous temps, cela a toujours été clair.

Lorsqu’il prétend être un parti social,un parti des travailleurs, il triche et s’apprête à rouler les ouvriers et les employés qui voteront pour lui, comme l’ont toujours fait les partis fascistes en Europe, de tout temps.

Ouvrier, employé, technicien, paysan, chômeur, si tu veux sauver ta peau, ne vote jamais FN !