Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » Le FN lance un journal pour récupérer ses électeurs égarés

Le FN lance un journal pour récupérer ses électeurs égarés

(par J.Y. Camus Rue89)

npm.jpgCampagne électorale pour les régionales oblige, le parti de Jean-Marie Le Pen vient de se doter d'un nouvel organe de presse, Nations Presse Magazine, dont le numéro zéro est consultable en ligne, et dont la première livraison sera mensuelle et sur abonnement, en version papier ou en ligne.

La rédaction est confiée à « Roland Machefer », une signature vue notamment sur le site nationaliste-révolutionnaire Voxnr. La paternité de cette initiative revient à Louis Aliot, le secrétaire général du FN, et au conseiller régional de Rhône-Alpes, Jacques Vassieux, responsable par ailleurs de la cellule de veille médiatique du parti, tous deux étant co-directeurs de la publication.

Au sommaire de ce numéro de lancement figure un éditorial de Louis Aliot qui, à le lire de près, comporte une intéressante inflexion du discours frontiste, dans le sens de la reconnaissance des « petites patries que constituent nos belles provinces ».

Une longue interview de Marine Le Pen au coeur du numéro zéro

Autrement dit, le Front national reste attaché à l'Etat-Nation, mais s'écarte un peu du jacobinisme pour se rapprocher de la thématique des « patries charnelles », également utilisée par le courant identitaire.

Ce qui ne l'empêche pas de tirer à boulets rouges sur la gestion municipale du maire d'Orange, Jacques Bompard (et de son épouse Marie-France, maire de Bollène), dont la liste « Ligue du sud », en alliance avec le Bloc identitaire, est une concurrence électorale pour Jean-Marie Le Pen en région PACA.

Le centre de ce numéro est toutefois une longue interview de Marine Le Pen, réaffirmant sa satisfaction de voir ouvert le débat sur la « crise identitaire » française et critiquant vertement les réponses apportées par le gouvernement, tout en faisant un clin d'oeil à la frange la plus droitière de l'électorat UMP, via une référence aux articles d'Ivan Rioufol dans le Figaro.

Ramener au bercail frontiste les brebis égarés chez Sarkozy

Tout est fait, sans grande nouveauté, pour tenter de ramener au bercail
frontiste les égarés en 2007 chez Nicolas Sarkozy, ces électeurs
socialement modestes qui sont encore le noyau dur de l'électorat FN. Parmi les thèmes ainsi mis en avant :

  • Demande d'arrêt de l'immigration
  • Réaffirmation de la préférence nationale et de la priorité à apporter aux problèmes économiques ou sociaux supportés par les plus modestes
  • Critique acerbe des liens de l'UMP et des milieux d'affaires

Ce qui explique l'utilisation par la vice-présidente du FN de la thématique républicaine et de la notion d'assimilation des étrangers, qui « parlent » encore à cette partie de l'opinion publique. Ce dernier thème restant, au sein de l'extrême-droite, un point de friction pratiquement impossible à résoudre.