Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » L’axe Le Pen-Dieudonné

L’axe Le Pen-Dieudonné

lepen.jpgJean-Marie Le Pen est devenu le parrain de l'un des enfants de l'ex et pseudo-humoriste (mais qui ne nous amuse plus depuis très longtemps) Dieudonné M'Bala.

Le Pen a expliqué (sans rire) qu'ils faisaient tous les deux partie de "la communauté des persécutés" !!!!

Le baptème de la fille de Dieudonné a été  effectué par un évêque traditionaliste à Bordeaux le 11 juillet dernier.

Dans un interview au "Parisien" du 17/7, le Pen aurait déclaré à propos de Dieudonné: " Il sera peut-être le futur Obama français".

 A RLF, on est morts  de rire…. 

Dieudonné avait effectué un rapprochement avec Le Pen en s'affichant en novembre 2006 à la fête du FN au Bourget. Il avait ensuite soutenu Patrick Bourson ami de Le Pen et candidat FN dans la Marne aux législatives.

Lisons maintenant le site Rue 89:

Libération a révélé ce mercredi que Jean-Marie Le Pen avait accepté d'être le parrain du plus jeune des quatre enfants de Dieudonné.

"Je suis bien le parrain d'un enfant de Dieudonné, mais contrairement à ce qu'a écrit Libération, il s'agit de son troisième enfant, et non du quatrième", a précisé le leader du Front national dans une interview accordée au Post.

dieudonne.jpgVoilà donc l'amitié entre les deux hommes scellée par un pacte spirituel et familial. Il y a un peu plus de dix ans, Dieudonné combattait pourtant les idées frontistes. Pourfendeur de Marie-France Stirbois, candidate du parti d'extrême droite à Dreux, Dieudonné se présente aux élections législatives dans la ville en 1997 -l'année de sa rupture avec Elie Semoun.

Il prônait alors le dialogue et la fin des affrontements entre communautés: "Je comprends parfois les électeurs du Front national, parce que la situation sur place est insupportable pour chaque partie." Il se disait "de l'autre côté, en parfaite opposition avec ce parti de l'extrême et ce grand marabout borgne".

A partir de 2000, l'engagement politique de Dieudonné devient confus. Il est poursuivi à plusieurs reprises pour diffamation raciale. Autrefois sympathique, l'homme devient agressif, sulfureux.

En 2003, un ultime dérapage sur sur le plateau de l'émission On ne peut pas plaire à tout le monde, précipite Dieudonné dans un scandale médiatique jamais interrompu. Déguisé en juif orthodoxe, il appelle le public à rejoindre l'axe américano-sioniste. Thématique qui devient obsessionnelle chez un humoriste qui ne fait plus rire personne.

Ses spectacles sont perturbés, annulés, boycottés ou applaudis. En février 2004, des policiers sont obligés d'intervenir lors d'une représentation à Lyon. Un spectateur est hospitalisé.

En 2006, Dieudonné se rend à la Fête des Bleu-blanc-rouge du FN au Bourget et y rencontre Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch. Il justifie sa présence en expliquant avoir souhaité rencontrer tous les candidats à la présidentielle mais que tous ont refusé sa présence.

Comme l'essayiste Alain Soral, Dieudonné dit vouloir tendre la main à Jean-Marie le Pen pour le dédiaboliser et dialoguer. Au point de faire parrainer sa fille par le "grand marabout borgne".