Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » La voilà la racaille…

La voilà la racaille…

lyce_lucie.jpgDans les quartiers populaires de Dunkerque existait un collège vétuste et bourré d'amiante nommé Michel-de-Swaen du nom d'un dramaturge, totalement inconnu, mais confisqué par l'extrême droite flamande. 

Un nouveau collège vient de voir le jour, dont le nom, retenu par par le conseil d'administration à l'unanimité moins une voix, sera Lucie Aubrac en hommage à cette grande résistante.

C'est ce qui a valu à Etienne Galand, le principal, des lettres d'injures et des menaces de mort de la part d'un certain Wido Triquet (de son vrai nom Guy-Maurice) ancien architecte de 69 ans, membre du "Mouvement flamand".

 Et que dit ce sinistre personnage : " Nous allons faire pression à coups de pied dans la gueule de ce fainéant d'enseignant qu'est M. Galand(…). Nous ne supportons plus de voir nos jeunes croupir dans ces écoles de merde dont ils sortent contestataires, fainéants, incultes, le cerveau matraqué de propagande gaucho-socialisto-marxiste".

Et ce voyou poursuit en s'en prenant à notre amie Lucie Aubrac : " juive polonaise, membre du politburo du Parti communiste soviétique et déléguée par Staline pour organiser la soviétisation de la France par le terrorisme syndical"
(Libé du 7 juillet 2008).

Le principal ayant porté plainte, Wido Triquet sera condamné à "un stage de citoyennté" qu'il n'a pas fait.

Le 10 mai il récidivera en envoyant  une lettre aux avocats du principal :

" Mes amis flamands me reprochent d'être trop modéré. Pour eux il faut tuer Galand(…) Plusieurs préconisent une balle dans la tête. Je ne suis pas d'accord, car outre le prix des munitions, les armes à feu sont responsables du réchauffement de la planète"…

 Quand des mesures seront-elles prises à l'encontre de ce fou furieux ?

lucie_aubrac.jpgNous avons rendu hommage à Lucie Aubrac sur notre site lors de son décès. Nous vous engageons à relire notre article, en Actualités nationales à la date du 16/03/2007, sous le titre "Salut Lucie Aubrac".