Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » La vidéo homophobe des anti-Gay Pride toujours en ligne

La vidéo homophobe des anti-Gay Pride toujours en ligne

Par Paul Parant (Rue89) :

C'est une vidéo, publiée sur Dailymotion pendant une semaine et retirée ce mardi mais toujours visible sur YouTube, qui montre les contre-manifestants de la dernière Gay Pride, comme les avait décrits Sophie, dans un commentaire publié sur Têtu.com.

psf.jpgOn y voit le « Parti solidaire français », un groupuscule nationaliste et anti-sioniste, se rassembler « contre la Gay Pride et la pieuvre maçonnique » (sic).

Elle commence par un discours, devant le Collège de France à Paris, dans le Ve arrondissement. Thomas Werlet, qui dirige ce mouvement, s'insurge au nom de « valeurs morales » contre la dernière Marche des fiertés. Celle-ci infligerait, dit-il, « de tels supplices à nos esprits et détruit nos mœurs de façon ignoble » (re-sic).

Un « décret maçonnique diabolique » sur la transsexualité

La « propagande » gay, estime-t-il, est responsable de ce « décret maçonnique diabolique » (re-re-sic) qui a déclassifié la transsexualité de la liste des maladies mentales en France.

Plus inquiétant encore, Thomas Werlet annonce son intention d'empêcher (par quels moyens ? ) de futurs rassemblements gays :

« Nous manifestons et nous manifesterons tant que ce défilé sera autorisé dans le seul but de réunir les citoyens qui en ont assez de l'affront public gay.

Nous ne voulons plus subir les ignobles slogans, souvent à la limite de la pornographie, diffusés à l'occasion de ces défilés de la décadence nommés Gay Pride.

Sachez que nous lutterons sans cesse et sans relâche. Que nous multiplierons nos actions et nos interventions dans le monde gay afin de faire entendre notre voix. »

 

Dans les commentaires, des « mort au pédés »

Cet appel, qui fait froid dans le dos, est suivi de scènes filmées lors de la Marche des fiertés, accompagnées de commentaires qui font clairement l'amalgame entre homosexualité et pédophilie, zoophilie et nécrophilie, estiment que dénoncer la peine de mort contre les homos signifie être « anti-religieux ».

Elle montre également des violences verbales envers des personnes surprises en train d'uriner contre les murs d'une église (notre internaute témoignait de plusieurs participants à la Gay Pride « roués de coups » devant l'église Saint-Nicolas du Chardonnet, afin de « défendre l'Eglise »).

La vidéo, mise en ligne par « spartacusSS18 » (le « 18 » serait une référence à Adolf Hitler) est accompagnée notamment de  commentaires qui font clairement l'appel à la violence contre les gays.

Notes de RLF :

Le Parti Solidaire français a succédé à la Droite Socialiste (du même Thomas Werlet ) qui s'était fait connaître par des interventions musclées et la création d' un "groupe nationaliste de protection et de sécurité" (Nomad 88  et Nomad Sécurité). Ce groupe avait des contacts avec Kémi Seba (ex-dirigeant de la Tribu K et président du Mouvement des damnés de l'impérialisme). Ces "gentils garçons" ne sont pas loin de la bande à Soral/Dieudonné ainsi qu'en témoignent nos articles précédents  concernant ces derniers.