Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » La fortune de Le Pen

La fortune de Le Pen

Riche ou pauvre ? Des quatre principaux candidats, Le Pen est sans doute celui dont la fortune est la plus difficile à cerner. La partie visible, et même ostentatoire, de son patrimoine fait rêver. Une magnifique demeure à Saint-Cloud, dans le parc de Montretout (6,5 millions d'euros), la moitié des parts d'une société de champagne (5 millions d'euros). Une maison familiale à La Trinité , un portefeuille d'actions, et des liquidités dont on ignore tout mais dont l'existence est attestée par les procédures fiscales dont Le Pen a été l'objet.

le_pen.jpgTout cela fait de Le Pen le candidat le plus rupin.

Oui mais, selon ses propres déclarations, le président du FN ne paie que 1643 euros d'ISF, ce qui correspond à un patrimoine de moins de 1 million. Plus que Ségolène Royal, mais moins que Sarko. Quel est ce mystère ?

Seule explication possible, Le Pen doit afficher un colossal passif. Il est perclus, forcément perclus de dettes dont on ne sait rien. L'enquête du "Canard Enchaîné" ouvre cependant une piste : et si c'était au fisc qu'il devait beaucoup d'argent ? Car Le Pen a fraudé et a été redressé, avec, en prime, de solides pénalités de retard et de mauvaise foi. Des sommes qu'il aura à coeur de payer. Car le chef se fait une très haute idée de ses devoirs fiscaux. Dans son livre "Les Français d'abord", il écrivait : "Toute contestation liée à l'impôt a un caractère révolutionnaire. Dans le fond, l'impôt est le lien le plus important qui lie le citoyen à l'Etat".

Le citoyen Le Pen, lui, reste très étroitement lié…à la Direction générale des impôts.

(source : "Le Canard Enchaîné" du 21 mars 2007)