Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » L’ extrême droite rouennaise récupère Jeanne d’ Arc

L’ extrême droite rouennaise récupère Jeanne d’ Arc

11000677_876827152375865_3059610220805518140_nVendredi 27 mai, en début de soirée, une soixantaine de personnes se sont rassemblées devant la tour du donjon à Rouen puis, sous forte escorte policière, se sont rendus place du Vieux Marché afin de rendre hommage à Jeanne d’ Arc.
Depuis plusieurs années, c ‘est devenu un rituel pour la droite extrême et toutes les composantes de l’ extrême droite rouennaises que de manifester pour rendre hommage à ce qu’ ils nomment «  leur héroïne ».
Cette année la manifestation était organisée par une nouvelle association bidon intitulée «  Comité indépendant des fêtes Jehanne d’ Arc de Rouen ( Cifjar) ».
Indépendant on ne sait pas de quoi…mais pas en tous cas pas des Identitaires, ni des réactionnaires des Manif pour tous, ni des sympathisants du FN ni des royalistes de l’ Action française…Arrivés sous l’ église de la place du Vieux Marché, deux discours monarchistes ont été tenus ainsi que quelques chants virils, sous les flambeaux des manifestant-e-s.460x345_marche-lumires1
La récupération de Jeanne d’ Arc par l’ extrême droite ne date pas d’ hier. Dès le début du XX ème siècle certains groupes factieux voyaient en elle le visage du nationalisme français face aux juifs lors de l’ affaire Dreyfus, contre l’ Allemagne lors des deux guerres mondiales ou ensuite pour l’ Algérie française.
En 1987, Jean-Marie Le Pen décidait que chaque manifestation FN du 1er mai à Paris, se ferait sous le culte de Jeanne d’ Arc.
Maintenant que le torchon brûle au sein de la famille Le Pen, il n ‘en demeure pas moins que le culte à «  l’héroïne » se poursuit, puisque cette année Marine et Jean-Marie Le Pen se rendaient respectivement au pied de deux statues différentes, l’ une place Saint-Augustin, l’ autre Place des Pyramides, toutes deux à Paris…
Non Jeanne d’ Arc n ‘appartient pas à l’ extrême droite qui se l’est appropriée indument Cette fille du peuple et rebelle, n ‘a jamais manifesté sa haine de l’ étranger et ses paroles ont toujours été à l’ opposé des discours de violence et d’ intolérance tenus au pied de ses statues…