Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » L’ ESC Rouen invite un ultra-sécuritaire

L’ ESC Rouen invite un ultra-sécuritaire

raufer.jpgXavier Raufer est l' invité de l' ESC Rouen le mardi 4 décembre prochain.

Criminologue,  Xavier Raufer (de son vrai nom Christian de Bongain) s'intitule "directeur des études du Centre Universitaire de recherche sur les menaces criminelles contemporaines de l'université Panthéon-Assas".

Alors que ce centre n'est qu' une simple association ébergée par l'université, Xavier Raufer est en fait chargé de cours à l'Institut de criminologie de Paris.

Avec son comparse Alain Bauer, ils sont les "experts" auto proclamés de la tolérance zéro. 

En dehors de l'université Paris II, Raufer est parfois intervenu sur les ondes de la très droitière Radio Courtoisie, collabore au Figaro-Magazine, et est régulièrement invité à l'émission C dans l'air d'Yves Calvi , dès qu'i l y a des incidents en banlieue comme ces jours derniers à Villiers-le-Bel.
Pour Raufer et Bauer les problèmes des cités ne sont nullement liès à l'échec scolaire, au chômage, aux discriminations, à la ghettoïsation des quartiers…mais uniquement aux facteurs ethniques, à la toxicomanie liée à l'immigration, aux voyous très violents récidivistes et de plus en plus jeunes, qu'il faudrait éradiquer…et ensuite, selon eux,  plus de problème dans les banlieues…..

Mais il est vrai que Christian de Bongain a eu une solide formation politique.

Dans les années 60 il milite à Occident, puis à partir de 1969 devient le bras droit de François Duprat (1) à Elite européenne.

En 1971, membre du conseil national d'Ordre Nouveau il est recruté par Georges Albertini (2) à l'Institut Supérieur du Travail (IST) dont il deviendra le secrétaire général.

Au fil des années, il deviendra permanent au Parti républicain (1978), selon Taguieff il organisera des dîners-débats pour assurer la promotion de la Nouvelle droite (1984).

Selon René Monzat il serait la personnalité anonyme interviewée comme Monsieur antiterrorrisme de Charles Pasqua dans le revue Eléments d'Alain de Benoit (n°61, hiver 86).

(Sources : le réseau Voltaire, Le Monde Diplomatique, Wikipédia)

Bref, un bel itinéraire….

Nul doute qu'il devrait avoir un franc succès auprès des étudiants et des enseignants de l' ESC Rouen formatés et clonés à la vulgate ultralibérale.

(1) François Duprat, fasciste notoire, négationniste, fut tué par un attentat, dans l'explosion de sa voiture le 18 mars 1978.

(2) Georges Albertini fut l'adjoint de Marcel Déat au RNP (Rassemblement National Populaire sous l'Occupation de 1942 à 1944. Il fut condamné le 21 décembre 1944 à 5 ans de prison. IL s'épanouira ensuite, pendant la guerre froide, dans de nombreuses officines anticommunistes.