Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » FN et municipales 2014 : dernière ligne droite

FN et municipales 2014 : dernière ligne droite

bay

Le parti de Marine le Pen se présente dans plus de 500 communes en France, mais avec de nombreux problèmes que Nicolas Bay ( ex-mégrétiste) membre du bureau politique du FN et responsable national aux élections n’ a pas su résoudre.

La constitution des listes n ‘était déjà pas évidente, aussi une lettre type avait été envoyée aux responsables locaux afin de leur fournir un mode d’ emploi et surtout comment faire pour recruter des colistier(e)s : « Les hommes peuvent se présenter sur leur 2e ou 3e prénom. Les femmes peuvent se présenter sous leur nom de jeune fille et également se choisir leur prénom dans les mêmes conditions que les hommes ».

Autre précision «  Nous ne vous demanderons aucune participation financière ou physique, vous n’ aurez aucune photo à nous fournir, votre âge, profession, adresse ne figureront sur aucun documents officiels (sic) et vous n’aurez plus généralement, aucune démarche à entreprendre si ce n’ est de nous signer un document d’ inscription. Incognito en somme ! »

 Curieuse méthode, mais tout à fait légale… d’ où un recrutement à la va-vite qui s’ est traduit par des candidats « malgré eux » à Grand-Quevilly (où 22 candidats sur 35 ont demandé leur retrait de la liste) , mais aussi à Elbeuf, à Harfleur, à Lillebonne…et également à Bayeux et Giberville en Basse-Normandie.

 Faut-il rappeler le couple de nonagénaires, à Orléans, inscrit à leur insu par leur fille, ou la candidate annoncée sur la liste FN à Enghien-les-bains mais décédée 15 jours avant la date de dépôt officiel de la liste ?

 Moins étonnants : à Nevers une candidate s’ affiche sur facebook avec un drapeau nazi (geste condamné par la tête de liste), ou à Cluses (Haute Savoie) un candidat pose sur sa page en tenue camouflage et porteur d’ un kalachnikov…

 S’ agit-il de quelques brebis égarées ou le troupeau est-il complétement contaminé ?

 Pour les programmes, l’ indigence est aux postes de commandes :

 - tout pour la bagnole par le rétablissement des zones bleues à Rouen (Guillaume Pennelle) et Barentin ( Timothée Houssin) et pas un mot sur les transports en commun…avec le FN c’ est la pollution assurée et les embouteillages garantis.

- la sécurité, leitmotiv frontiste ( mais pas qu’ eux ) qui tendrait  à nous convaincre que nos villes seraient à l’image du Bronx new-yorkais.

- La baisse de la fiscalité, véritable tarte à la crème de tous les démagogues.

 Et parfois, lorsqu’ ils se lâchent, on voit leur vrai visage :

 Jacques Gaillard, candidat à Petit-Quevilly, se déclare contres les gestions publiques : «  ni de l‘eau ni d’autres choses : on n ‘est pas en Union soviétique ». C ‘est cela l’ identité ouvrière dont il se réclame, contre les services publics et au service de Véolia !

 Ou Romain Barelle, à Sotteville lès Rouen, qui se propose de faire « évoluer Viva cité » le grand festival annuel et gratuit de théâtre de rue. On ne peut être qu’ inquiet quand on voit le bilan culturel calamiteux des villes qu’ ils possédaient dans les années 90 Vitrolles, Toulon , Marignanne…et qu’ ils ont perdu très rapidement.

 Dimanche 23 mars 2014 : pas une voix pour les candidats du F. Haine !