Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » Félicitations de Sarko aux intégristes…

Félicitations de Sarko aux intégristes…

 intgristes.jpgArticle de Christian Terras de la revue "Golias"

 

L’intégriste Laguérie félicité par Sarkozy !

 Christian Terras

 

Nicolas Sarkozy,président de la République a fait parvenir un message de « félicitations » à quatre diacres catholiques intégristes « ralliés » qui ont été ordonnés à Rome, à St Jean du Latran, samedi dernier dans le cadre de l’Institut du Bon Pasteur de l’ex prêtre lefebvriste Philippe Laguérie. Ce dernier a en effet confirmé l’information selon laquelle le président français avait « confié le soin à son chef de cabinet » d’indiquer combien il avait été « sensible » à la nouvelle de ces ordinations et de transmettre « personnellement » tous ses voeux et « félicitations aux futurs diacres ». Un message qui a été lu à la fin de la cérémonie d’ordination des quatre diacres (la dernière étape avant de devenir prêtres et d’être ordonnés au sacerdoce).

Institut du Bon Pasteur, dont le siège est à Bordeaux, est une structure ecclésiastique créee sur mesure par le pape Benoît XVI en septembre 2006 pour aider à réintégrer dans les circuits de l’Eglise catholique les disciples de l’évêque intégriste Marcel Lefebvre (voir à ce sujet notre ouvrage « Le retour des intégristes » aux éditions Golias, septembre 2007 ).

Rappelons que la France est la plaque tournante dans le monde des intégristes catholiques qui refusent les enseignements du Concile Vatican II, notamment sur la liberté religieuse et le dialogue inter-religieux, et qui célèbrent la messe en latin, le dos tourné à l’assemblée.

Précisons aussi que l’abbé Laguérie avant de « rallier » l’Eglise catholique avec l’Institut du Bon Pasteur, a été de 1984 à 1997 le curé de l’église Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris, occupé illégalement par les lefebvristes depuis 1977.

L’application du discours du Latran

Pour comprendre la démarche actuelle du président de la République à l’égard de l’abbé Laguérie, il convient de se remémorer le discours que Nicolas Sarkozy avait prononcé à Rome le 20 décembre dernier à Saint Jean de Latran, la cathédrale du Pape (voir à ce sujet Golias hebdo numéro 9 et le numéro 118 de la revue Golias en cours de parution).

Un discours qui avait fini par provoquer une vive polémique, Nicolas Sarkozy, non content d’exalter les « racines chrétiennes de la France » et d’évoquer « les souffrances » provoquées chez les catholiques par la mise en oeuvre de la mise en place de la laïcité avec la loi de 1905, avait exhorté urbi et orbi, les congrégations, les prêtres, l’épiscopat même et pour finir… les séminaristes.

Et là encore, le président français va pâtir avec eux, comme jamais il ne le fera avec aucun sans-papiers ou autres insignifiants du pays.

C’est que les séminaristes en valent la peine ! Et en tant qu’Evêque-Président, Constantin Sarkozy va même les réconforter dans leur foi : « je sais que votre quotidien est ou sera parfois traversé par le découragement, la solitude, le doute. Je sais aussi que la qualité de votre formation, le soutien de vos communautés, la fidélité aux sacrements, la lecture de la Bible et la prière, vous permettent de surmonter ces épreuves ».

Enfin, pour parfaire son identification personnelle aux ministres de droit divin, tels du moins qu’il les rêve, il joue la confidence : "Sachez que nous avons au moins une chose en commun : c’est la vocation. On n’est pas prêtre à moitié, on l’est dans toutes les dimensions de sa vie. Croyez bien qu’on n’est pas Président de la République à moitié… je comprends les sacrifices que vous faites pour répondre à votre vocation parce que moi même je sais ceux que j’ai faits pour réaliser la mienne".

Et plus loin dans ce discours fleuve écrit pour lui par son chef de cabinet, la très catholique conservatrice Emmanuelle Mignon (récemment rendue célèbre sur sa sortie à propos des sectes !), Nicolas Sarkozy n’hésita pas à mettre en concurrence l’instituteur de la laïque et le curé :« Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé… parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance ».

Le message de « félicitations » envoyé aux disciples intégristes de l’abbé Laguérie, via son directeur de cabinet,Emmanuelle Mignon, s’inscrit parfaitement dans la logique du discours du Latran. Et à l’heure ou le Président Français ne sait plus par quel bout stopper sa dégringolade de popularité dans les sondages, le recours à la religion est aussi un excellent détournement de sens pour occulter les vrais problèmes qu’il doit affronter.

D’autant que dans la période électorale actuelle, municipales oblige !, ce vieux briscard de la politique cherche à se rallier toutes les voix encore disponibles à l’ultra droite de l’échiquier politique hexagonal, à savoir les catholiques conservateurs et traditionalistes proches non seulement de la galaxie du chouan Philippe De Villiers mais aussi et surtout, les plus nombreux, ceux de la mouvance du Front National, sensibles plus que jamais à un appel au sursaut d’une civilisation de chrétienté au regard de la menace des barbares de la modernité et des ayatollahs de l’Orient devenus à leurs yeux complètement incontrôlables.

 intgriste2.jpg