Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » Elections 2008 : le FN aux abois

Elections 2008 : le FN aux abois

logo_fn.png Le FN serait, selon Le Pen,toujours confronté à de grosses difficultés financières.

La dette cumulée de ses candidats aux législatives s'élèverait à 8 millions d'euros, et sa subvention publique va être réduite de 2/3 en 2008 ( de 3,5 millions d'euros à 1,5…) vu les faibles scores réalisés en raison notamment de l'OPA sarkosiste sur les thèmes frontistes (362 de ses candidats aux législatives n'ont pas franchi la barre des 5%…).

A RLF nous sommes d'une tristesse !!!!….

Un audit interne va donc être cofié à Philippe Penningue, ex-militant du GUD, et à Hubert de Beaufort, ancien résistant bien connu, mais qui avait néanmoins témoigné en faveur de Maurice Papon lors du  procès de ce dernier.

Une vingtaine de licenciements ou de départs volontaires sont envisagés…comme quoi il faut toujours être circonspect avec son employeur…


A l'approche, en 2008, des élections municipales et cantonales, le FN envisage néanmoins de présenter "le plus de candidats possibles" mais "ils devront trouver leur propre financement"  le FN ne fournissant uniquement que "les affiches".

 Comment résoudre ce problème : Le Pen pourrait vendre le paquebot (siège du FN à St Cloud, c'est la position du trésorier du parti Jean-Pierre Reveau),  ou sa propriété de Montretout…et s'auto-dissoudre (propositions de RLF !!!) ? 


Mais JMLP envisage plutôt de faire des listes d'union avec des candidats du  MNR de B. Mégret ( alors qu'il avait refusé toute alliance avec ce dernier malgré le soutien de celui-ci à la présidentielle, ce qui a toujours été la position de J.Framnr.jpgnçois Touzé successeur éventuel à JMLP,  en concurrence avec Marine pour la direction du parti)…..  voire avec des militants du  MPF de P. de Villiers. mpf.gif

 

 

Les ennemis fachos d'hier pourraient donc devenir les amis fachos de demain…

Bonnes nouvelles : la fête des BBR est annulée, et Gollnish se remet de son accident cardiaque et de son quadruple pontage coronarien qui avaient attristé tous les militants antifascistes.