Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Des menaces de violence et de mort à l’ encontre de Ras l’front Rouen

Des menaces de violence et de mort à l’ encontre de Ras l’front Rouen

fachosDimanche 22 septembre 2013, nous avons reçu à notre boîte mail deux courriers nous menaçant de violences et de mort.

Extraits :

«… à très bientôt donc pour vous défoncer……vos petites gueules et accessoirement, sur un coup de bol vous laisser en vie…tu vas voir les colleurs de vos petits-autocollants, on va vous les renvoyer saignés à blanc. Ah et puis j’ oubliais, toutes mes condoléances pour le petit Méric. Sa photo tapisse déjà les murs de mes chiottes ! Lutte à mort contre les tarlouzes ! On va compter les occis des deux côtés…Nous on ne lâche pas un mètre de terrain, vous en revanche, vous allez saigner…Juré sur notre sang…il est grand temps ! »

Nous avions déjà reçu, à de nombreuses reprises, des lettres d’ insultes anonymes que nous avions jusqu’à présent, et à juste titre, traitées par le mépris.

 Cette fois un degré supplémentaire dans les menaces a été franchi que nous ne tolérerons pas.

Ce courrier s’ inscrit dans un climat politique délétère  :

 * un parti d’ extrême droite, le FN, qui n’ a jamais été aussi haut dans les sondages…

 * l’ assassinat à Paris d’ un militant antifasciste  : Clément Méric

 * des menaces de viols collectifs à l’encontre d’une jeune militante du Parti de Gauche d’ Avignon qui revendiquait sa participation à la manifestation antifasciste de Marseille, en marge de l’ université d’ été du FN

 Les menaces de commettre un crime ou un délit relèvent des articles 222-17 et 222-18 du code pénal, c’ est la raison pour laquelle nous avons décidé de porter plainte auprès du Procureur de la République.

 Cette plainte a été déposée, en notre nom, par Maître Lescène, Bâtonnier de l’ Ordre des avocats, le 14 octobre 2013.

 D’ ores et déjà nous avons reçu le soutien du CDLF (Comité pour la Défense des Libertés Fondamentales)

 Ceux qui naïvement pensent pouvoir nous faire taire, nous intimider, ou mettre un terme à notre activité se trompent lourdement, plus que jamais nous continuerons à :

 » identifier, analyser et dénoncer les idées, les actions et l’impact des courants de pensées pouvant être qualifiés de fascistes ou d’ extrêmistes de droite, d’ antisémites, de racistes, de xénophobes, de sexistes ou d’ homophobes ».

Ras l’front Rouen le 22/10/2013