Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Nationales » De la lecture…

De la lecture…

DE LA DROITE DÉCOMPLEXÉE

À LA DROITE SUBVERSIVE

DICTIONNAIRE 2010-2012

Jacques LECLERCQ

ISBN : 978-2-296-96809-7;26,50 €;256 pages

leclercq.jpgA
l’approche de rendez-vous politiques de première importance, il
était important de réaliser un nouvel état des lieux concernant le
panorama des droites allant des populistes ou souverainistes
jusqu’aux franges les

plus radicales, tout en passant en revue les courants les plus ancrés
tels que le Front national.

La
« droitisation » du parti au pouvoir, l’Union majoritaire pour le
progrès (UMP), est une des illustrations de la scène politique de
cette période, satisfaisant la partie la plus droitiste de ce parti,
la Droite populaire, visant à récupérer de nouveau les voix se
destinant à se porter en faveur du Front national, en butinant
allégrement sur les thèmes traditionnels que le FN avait mis
temporairement à l’écart, sur l’insécurité et l’immigration,
allant jusqu’à proposer des référendums sur les questions du
chômage et de l’immigration.

Cette
étude qui veut être des plus objectives, ne pratiquant aucun
amalgame. La parole est largement accordée à cette galaxie, offrant
maintes citations afin que le lecteur puisse se forger sa propre
opinion. Il pourra ainsi percevoir les futures recompositions qui
interviendront à l’issue des Présidentielles et Législatives de
2012, et découvrir des alliances inédites jusqu’à maintenant.

On
assiste par ailleurs au sein de ce camp politique un développement
de tendances complotistes ou d’adeptes de la conspiration. Des «
cellules anarcho-royalistes » ont même prévu de marcher en
direction des Palais de l’Élysée et du Palais Bourbon, en cas de
victoire de Marine Le Pen au second tour des Présidentielles de
2012.

Ce
document se situe dans un contexte européen marqué par la
progression de partis d’extrême droite plus ou moins camouflés
sous le vocable de « populistes », avec également un accroissement
notoire des crimes racistes marqués par les tenants du white power.

Sans
jamais vouloir concéder au sensationnel, cette étude permet de
jauger les réels dangers d’une partie de la mouvance. Parmi eux,
il y en a qui théorisent, et d’autres qui se montrent des plus
impatients pour réaliser leur « grand soir », autrement dit la
guerre civile qui permettrait de prendre le pouvoir.

Et
pour parvenir à leurs fins, certains groupuscules se préparent
activement, en s’entraînant au combat physique et à la lutte
armée. Le contexte de crise économique et les tensions palpables
entre communautés, les musulmans montrés du doigt comme l’étaient
auparavant les juifs ou les communistes, tout cela constitue un
terreau propice à de nouveaux drames. Et il est trop facile de
parler de « loups solitaires » ou de « déséquilibrés »
concernant les drames récents commis à Oslo, Florence ou en
Allemagne.

(Editeur : L' Harmattan)