Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » Antisyndical un jour, antisyndical toujours…

Antisyndical un jour, antisyndical toujours…

police_muni.jpgNous avions déjà eu l'occasion de signaler la présence, comme responsable de la police municipale de Rouen, d'un ancien militant militant d'extrême droite qui avait eu l'occasion d'exercer tous ses talents à la mairie de Vitrolles (avec les Mégret) puis ensuite à Colombes. (cf: Actualités régionales de notre site : "Un ancien militant d'extrême droite au sein de la police municipale de Rouen" en date du 16/01/2008)

A Vitrolles il s'était particulièrement distingué dans sa chasse aux syndicalistes, et à l'encontre plus particulièrement d'une militante CGT Mme Renard. Avec l'humour qui caractérise ce genre de  peronnages, il aurait même déclaré à l'époque : "la chasse au renard est ouverte".

Ue telle expérience ne pouvait pas rester sans lendemain, il a donc récidivé  à Rouen, et avait  fait parvenir à l' ex-maire de Rouen M. Albertini (assorti d'un avertissement)  un rapport concernant une représentante du personnel.

 Le syndicat CGT-Territoriaux de Rouen a alors assigné ce chef de la police au tribunal de Police de Rouen. La séance  eut lieu le jeudi 13 mars afin de fixer la consignation, et la date de la plaidoirie  au 15 mai  2008 , au Palais de justice de Rouen.

Me Baudeu, avocat de la plaigante, n'ayant reçu les conclusions de la partie adverse que fort tard, a demandé le report de l'audience,  il lui fut donné raison :

La date du débat contradictoire est renvoyée au 12 juin prochain. 

Rappelons que ce responsable de la police municipale de Rouen ( dont nous donnerons le nom à l'issue de cette date) a été recruté par Eric Césari (responsable à la sécurité sous l'équipe Albertini, proche autrefois de C. Pasqua et maintenant de N. Sarkozy) en janvier 2006.

La nouvelle municipalité de gauche, et sa mairesse  Valérie Fourneyron,  doivent  se  prononcer sur cette affaire.