Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » A nouveau sur le FN et les retraites…

A nouveau sur le FN et les retraites…

(article trouvé sur le blog Comité de salut public CSP)

marine.jpgOn entend fort peu Marine Le Pen en ce moment, alors que n'est-ce pas il paraîtrait qu'elle souhaite donner à son parti de mouches à merdes une coloration plus "sociale" ; diantre fichtre, en plein mouvement très très "social", précisément, sur les retraites, n'a t-elle donc rien à dire sur cette réforme scélérate ? Elle qui pourfend le rapport libertaro-attalesque avec fougue, pourtant : 
"Parmi les mesures "particulièrement choquantes", de ce rapport révélé par Les Echos, l'élue du Nord-Pas-de-Calais cite le gel du point d'indice pour les fonctionnaires, la mise sous condition de ressources des allocations familiales et, "comble de l'ignominie", la mise en place d'une participation financière des malades en affections de longue durée (cancers, diabète…)"
(source)
Et cela certes est odieux, on en conviendra. Comme on conviendra évidemment que ce tournant social d'une extrême-droite à ce point bouleversée par le sort des travailleurs est quelque chose d'assez nouveau pour une formation politique qui s'est, toujours, systématiquement alignée sur une vision ultralibérale de la chose économique, à faire passer Milton Friedman pour un lycéen brûleur de poubelles.
Mais de fait et comme il s'agit de la grosse truie blonde fille de son père, il est légitime de la soupçonner de ne pas dire tout à fait la vérité voire disons le : de mentir en bonne et due forme. Le mensonge éhonté et décomplexé asséné droit dans les yeux est en effet la spécialité extrême-droitière par excellence et quelqu'un qui se reconnaît dans ce genre d'idées n'hésite jamais à mentir comme un Leroy. La fabrication du mensonge à l'extrême-droite a toujours eu des proportions industrielles puisque de toutes façons ces gens n'ont ni morale ni probité et ne savent se gargariser de Valeurs Majuscules en public que pour mieux dissimuler leur foncière minablerie. Pire que des animaux, donc, puisqu'aucune bestiole ne passe son temps à raconter des salades.
Il n y a même pas besoin de chercher bien loin pour savoir ce que pense vraiment Marine Le Pen concernant le social ou les retraites : tout est sur le site du FN.
"Il faut d’ailleurs noter que la France est l’un des derniers pays développés à réformer, et encore partiellement, son système de retraites et à prendre en compte un problème démographique pourtant prévisible et prévu, depuis des décennies"
Différence avec la propagande medefo-umpiste ?
Aucune.
Ils disent exactement la même chose avec les mêmes mots.
Et une des raisons qui font que ouille ouille ouille fait réformer ?
"Le mode de financement de la protection sociale, qui pèse essentiellement sur le travail, avec ses implications en termes d’emploi"
UMP, MEDEF et Front National pensent donc exactement les mêmes choses et emploient exactement les mêmes mots pour le dire.
Et pour ce qui est des propositions face à cette angoissante question des retraites, le FN propose d'audacieuses solution auxquelles absolument personne n'avait pensé avant eux : 
"Dans son programme, le Front National propose les deux seules voies qui paraissent possibles, afin de résoudre à court terme un problème prévisible, mais que l’UMPS n’a pas eu le courage de régler totalement"
Et qui sont : 
"1. La retraite à la carte
L’âge de la retraite pourrait être reculé de 60 ans à 65 ans. Il s’agit bien sûr d’un âge de référence, qui donnerait droit à une retraite bonifiée. Il faudrait pour cela aménager des postes de travail pour les seniors qui opteraient pour cette retraite différée".
Au boulot les vioques qui "opteraient" – librement, bien sûr – pour encore travailler quand ils ne le pourront plus.


 

"2. Les retraites par capitalisation
C’est une voie qu’il faudra privilégier à long terme. Mais pour ce faire, il faut améliorer la déductibilité fiscale des cotisations à ces régimes : la réforme FILLON reste à cet égard trop étriquée".
Variante : "élargir le financement des retraites aux revenus du capital (stock options, produits financiers divers…)"
On a vu dernièrement dans d'autres pays ce que donnait ce genre d'idées brillantissimes, on ne s'y attardera donc pas.
Il suffit donc, même pas de gratter vraiment sous la surface, mais simplement d'y aller voir de plus près en se bouchant le nez pour constater que non seulement les discours "sociaux" de la truie blonde sont évidemment du flan – mais qui en doutait ? -, mais qu'en plus la vision frontnationaliste des problèmes économiques, bien loin de la grotesque image "anti-système" dont il aimerait se revendiquer, se moule évidemment parfaitement dans le strict conformisme d'un libéralisme de choc tel que le préconisent ces "élites" que le FN prétend dénoncer, et démontrant encore si il en était encore besoin, que libéralisme et fascisme peuvent faire du monde le meilleur ménage.  Ce qui est parfaitement logique au vu de la compatibilité quasi-génétique entre ces deux idéologies.
Au fait, puisqu'on parle de saloperie, Thatcher est à l'hôpital pour une infection. Alzheimer + système immunitaire en chute libre : la vieille bique n'en a plus pour longtemps, mes amis. Préparons nous donc à célébrer une heureuse nouvelle d'ici peu.
Et en attendant ce moment de liesse, on ne pourrait que trop conseiller à Marine Le Pen, qui hélas pète de santé, d'essayer d'avoir un peu de pudeur quand elle cause "social".
Mais qu'est-ce qu'on dit là ? "Pudeur" pour des gens pareils…