Dernières Nouvelles
Vous êtes ici: Accueil » Actualités Régionales » 1er mai antifasciste

1er mai antifasciste

1er maiFACE A L’EXTREME DROITE ET SON IDEOLOGIE,
LA CONTRE OFFENSIVE UNITAIRE
EST UNE URGENCE !

Les élections municipales ont été marquées par un vote important en faveur des listes d’extrême droite. Celle-ci, qui
obtient plus d’un millier de sièges de conseillers municipaux, dirigera 15 villes dans les 6 prochaines années, 11 FN et
4 Ligue du Sud. Le Front national a gagné son pari de s’implanter, placer des élu-e-s, leur conférant ainsi une vitrine
institutionnelle, étape nécessaire pour conquérir davantage de pouvoir lors des prochaines élections : européennes et
nationales.

Les reculs et défaites du mouvement social face aux exigences de la finance, le choix d’une politique par le pouvoir qui
favorise l’accroissement des inégalités et de la pauvreté, les « affaires » qui souillent la vie politique nationale et locale,
ont entraîné une forte abstention populaire et une colère dévoyée par le Front National.

Le F.N. s’est aussi nourri de la propagation des idées réactionnaires, racistes, antisémites, sexistes, homophobes et
nationalistes diffusées par les « Manif pour tous », « Printemps français », « Journée de retrait de l’école » et autre «
Jour de colère »…La complicité idéologique d’une partie importante de la droite avec les thèmes frontistes a contribué
aussi fortement à la banalisation de ce vote extrémiste. Les politiques continues – de droite comme de gauche – de
chasse à l’humain et reconduites forcées, ont légitimé les idées racistes.

Face à cette recrudescence réactionnaire, les syndicats, les associations, les réseaux et les collectifs doivent
faire converger leurs actions. C’est dans ce but que nous organisons les assises nationales contre l’extrême
droite, ouvertes à tous ces acteurs, les 28 et 29 juin 2014 en région parisienne.

Ces journées nous permettront de partager nos expériences et analyses face à la montée de l’extrême droite en
France et en Europe, de faire le bilan des élections municipales et européennes et de préparer les futures actions en
commun. Nous y débattrons notamment d’une initiative nationale à l’occasion du prochain congrès du FN en Novembre
2014.

L’heure n’est ni à la résignation ni au fatalisme mais à la mobilisation la plus large et unitaire face au parti de la Haine et ses satellites.

Rouen : manifestation du 1er mai , rendez-vous 10h30, cours Clémenceau